Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:31

 

Pour ceux qui auraient raté l'excellent reportage d'arte  sur l'ortie (43 mn) ou qui voudraient le revoir, sachez qu'il sera rediffusé le samedi 12 juin à 11h00.


Autrement, le site d'arte propose 4 extraits du documentaire de François-Xavier Vives, parfaitement commenté par Marie-Christine Barrault :

  • un extrait de 3'15"
  • + 3 bonus
    • Un repas tout à l'ortie (7'30")
    • La mort des sols (6')
    • Les "arbres-orties" d'Australie (7'25")

Les principaux intervenants étant François Couplan, Bernard Bertrand, Alain Baraton, Claude et Lydia Bourguignon, Gilles Clément, Jacques Thierry...

 

Cliquer sur le lien suivant pour voir ces extraits link

 

Précision technique :

Arte change de fréquence TNT dans la nuit du 7 au 8 juin 2010 à minuit. Pour continuer à la capter après cette date, il faudra actionner la recherche automatique de chaines de votre décodeur TNT.

 


Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 21:53

 

A voir sur arte

le vendredi 28 mai 2010 à 22 h 00

 

Reportage Secrets de plantes 4 ème partie

" L'ortie, vers un jardin sauvage "

Partager cet article
Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 08:15

 

Dans le cas des discussions sur le Grenelle II de l'environnement, lors de la séance du vendredi 7 mai 2010, les députés viennent de rejeter par 41 voix contre 20 un amendement sur les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (PNPP), qui aurait permis de légaliser le purin d'ortie. Le rapporteur de la commission, ainsi que la secrétaire d'état Chantal Jouanno, se sont opposés à cet amendement. Les lobbistes de l'industrie pharmaco-chimiste ont bien fait leur travail. La situation est donc irrémédiablement bloquée, à la consternation des producteurs et utilisateurs, qui souhaitent un cadre juridique pour leur activité.

Voir l'extrait des débats sur le site d'ASPRO-PNPP en rubrique Liens.

 

La situation est la même pour les semences de variétés anciennes potagères et fruitières. L'association KOKOPELLI est harcelée par le cartel des semenciers, qui lui dénient le droit de produire des variétés non inscrites au catalogue français, qui ne se limitera bientôt plus qu'à des hybrides F1 stériles et non reproductibles.

 

Pour ceux qui ne s'en seraient pas encore aperçus, désormais, ce sont les multinationales qui font la loi.

 



Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 21:03

 

Un reportage de l'émission Des racines et des aîles a traité de l'histoire des bains de mer, ce mercredi 19 mai sur France 3.


On y apprend qu'au début du XXème siècle, les maillots de bain - qui couvraient jusqu'alors tout le corps des femmes - commencent à découvrir les jambes, les bras et parfois le décolleté. La promiscuité des sexes scandalise et la presse conservatrice fustige les libertins de Deauville ou de La Rochelle. En 1915, sur certaines plages, la population puritaine va jusqu'à fouetter avec des orties les corps trop découverts.

Il n'était alors pas question pour une femme respectable de montrer ne serait-ce que ses chevilles.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 12:52

 

Pour 4 personnes :

  • 150 g de farine de sarrasin
  • 2 verres d'eau
  • 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive
  • 1 oignon
  • 1 saladier de jeunes feuilles d'ortie
  • 4 petits chèvre frais (ou une jeune bûche de chèvre)
  • 2 pincées de sel

 

Délayer la farine avec le sel et l'eau et laisser reposer au moins une heure.

Faire revenir l'oignon dans l'huile d'olive à feu moyen, puis ajouter les pointes d'ortie. Mélanger et laisser réduire. Saler et poivrer, puis mixer le tout.

Faire chauffer la poêle, puis la huiler avec 2 formats d'essuie-tout pliés en 16 et imprégnés d'huile. Mélanger la pâte et en verser aussitôt une louche dans la poêle en l'étalant. Laisser saisir environ 1 mn, puis retourner et étaler dessus le chèvre et les orties sur la moitié. Refermer la galette en 1/2 lune. La retourner en appuyant légèrement avec une spatule en bois. Servir chaud.

 

La farine de sarrasin est un produit qui s'oxyde rapidement. Si vous l'avez dans votre pacard depuis 6 mois ou 1 an, mieux vaut la mettre à la poubelle. Les radicaux libres peuvent en effet favoriser le développement de nombreuses maladies, à commencer par le cancer.

 

Attention aussi pour ceux qui sont allergiques au gluten. Le sarrasin n'en contient pas, mais si vous avez acheté votre farine pas cher et qu'elle est plutôt claire, il est probable que de la farine de blé y a été ajoutée. Cela n'est pas forcément précisé sur l'étiquette. Préférer la farine française en paquet de 500 g. Elle doit être bien grise.

 

Nous avons préféré utiliser ici de l'huile d'olive, tout simplement parcequ'elle supporte mieux la chaleur. Les galettes exigent en effet une cuisson à feu vif.


Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 21:44

 

Cette recette ultra simple est à la portée de tous.


Il suffit de laisser infuser une poignée de feuilles d'orties sèches dans un demi-litre d'eau bouillante. Couvrir et laisser reposer une nuit avant de filtrer. Ajouter ensuite 150 g de savon liquide (soit environ un verre à moutarde) et une demie cuillère à café d'huile d'amande douce. Si l'on dispose d'huile d'argan ou de noyaux d'abricot, c'est encore mieux. On peut aussi ajouter une cinquantaine de gouttes d'huile essentielle de lavande  ou de cèdre bio. Agiter le mélange, mettre en bouteille et étiqueter. C'est prêt !

 

D'après Piers Warren

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 17:16

Mis à jour le 17/2/2015

L'ortie est souvent présentée comme un remède contre les pellicules et la calvitie. Nous allons voir ce qu'il en est en consultant les meilleurs ouvrages traitant du sujet.

 

Maria Treben est une célèbre guérisseuse autrichienne originaire des Sudettes, qui s'est rendue célèbre dans les années 70 avec son livre La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu. Elle portait un vénération particulière envers l'ortie et cite un cas de guérison intéressant par cette plante.

Il s'agit d'une cinquagénaire, que la chevelure clairsemée obligeait à porter une perruque et qui finit par devenir complètement chauve. Sur le conseil de Maria Treben, elle fit des lavages de la tête avec une décoction d'orties fraîches, suivie d'une décoction de racine d'ortie. En quelques semaines, elle retrouva une épaisse chevelure.

J'avoue que, pour ma part, je n'ai jamais essayé et que je ne considère pas ma propre calvitie comme un réel problème. Si certains ont de l'argent à dépenser pour se faire greffer des implants, c'est leur affaire.

Maria Treben disait se frictionner tous les jours avec une teinture d'ortie, qui lui rendait les cheveux "souples, drus, doux et brillants", ainsi que dépourvus de pellicules. La préparation de cette teinture est des plus simples : il suffit de faire macérer des racines d'ortie deux semaines dans de l'eau de vie à 40 %. Les racines doivent être récoltées au printemps ou mieux à l'automne, lavées, brossées et tronçonnées.

Cette dernière méthode semble également très efficace pour faire repousser les cheveux, si l'on en juge par les commentaires élogieux lisibles à la fin de cet article. Remplir une bouteille de verre avec des racines d'ortie et compléter avec de l'eau de vie.

 

 

Dans Secrets d'une herboriste (éd. du Dauphin, 1984), Marie-Antoinette Mulot donne à peu près la même formule pour lutter contre les pellicules. Elle conseille de faire une décoction en faisant bouillir 1/4 d'heure 100 g de racines d'ortie dans 1 litre d'eau et d'utiliser cette préparation en lotion quotidienne.

Elle recommande encore trois autres méthodes : une macération de 60 g de racines d'orties avec 50 g de marjolaine durant 15 jours dans de l'alcool à 45 ° en lotion quotidienne.

Plus rustique et original, les feuilles d'orties passées au mixer et appliquées 10 minutes sur le cuir chevelu, avant un shampoing. Le lavage qui suit est une nécessité si l'on ne veut pas avoir l'air d'un extra-terrestre, car l'ortie est également une teinture végétale.

On peut aussi préparer une lotion en faisant bouillir durant 20 mn : 100 g de feuilles d'orties avec 1/2 litre de vinaigre de vin et autant d'eau. Filtrer et utiliser en frictions quotidiennes.

 

 

Pour ceux qui trouveraient que ces données manquent de justification scientifique, on peut également se référer à l'encyclopédie Sélection/Vidal Phytothérapie : la santé par les plantes , écrite par une équipe comprenant les meilleurs spécialistes français de médecine par les plantes, enseignants à la faculté de médecine de Bobigny.

La chute des cheveux y est attribuée à une carence minérale, à de l'anémie, une insuffisance endocrinienne, de l'alcoolisme ou encore à la prise de médicaments, anti-cancéreux par exemple. La chaleur des permanentes dans les salons de coiffure ou le fait de maintenir les cheveux tirés peuvent également favoriser leur chute.

Cependant, il est préférable de consulter un médecin, d'autres affections - parasitaires entre autres - pouvant provoquer les mêmes symptômes, mais se traitant différemment.

Si toute autre cause est écartée, l'ortie piquante (ou petite ortie) fraîche sera conseillée en lotion quotidienne. Pour cela, il est recommandé de frictionner la tête 10 mn/jour pendant une semaine avec une infusion de trois plantes fraîches dans un 1/2 litre d'eau bouillante.

Cette action de l'ortie favorisant la repousse des cheveux était connue des Sioux-Lakotas. Elle a pu être démontrée scientifiquement. Les substances urticantes contenues dans les poils de la feuille fraîche stimulant en effet la circulation du sang dans le cuir chevelu, ce qui favorise le développement des cellules à l'origine des poils.

 

La même encyclopédie Vidal recommande également l'ortie en usage externe contre les pellicules, ainsi que la séborrhée.

 

En cas de pédiculose, on pourra utiliser un shampoing à forte teneur en extrait d'ortie (feuille + racine) et compléter avec des lotions contenant à parts égales des feuilles d'ortie, de la barbe de maïs et des fleurs de reine des prés. On laissera infuser une cuillère à soupe du mélange 20 mn dans une tasse d'eau bouillante et on frictionnera la cuir chevelu avec cette préparation, laissant agir 1/4 d'heure avant de rincer.

 

Contre la séborrhée, on pourra appliquer du suc de plante fraîche broyée, additionné de moitié d'eau, en massages 2 à 3 fois par semaine.

On pourra aussi mélanger de la poudre d'ortie pour moitié avec du henné neutre et appliquer le mélange humide sur la peau durant une heure avant de frictionner à l'eau de camomille. L'eau de camomille est le résidu de distillation de l'huile essentielle. Elle possède de remarquables propriétés anti-inflammatoires (pour les yeux notamment, en cas d'ophtalmie). Il faudra impérativement la choisir pure et de qualité biologique.

 

Ce n'est donc pas un hasard si plusieurs marques (comme Klorane ou Logona) ont lancé des shampoings à base d'ortie. En l'occurence, il ne faut pas s'attendre à un effet thérapeutique avec de tels produits, la concentration de la plante étant insuffisante.

 

SHAMPOING A L'ORTIE 1 web

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 08:35

 

On sait que les amérindiens utilisaient l'ortie - fraîche de préférence - écrasée en cataplasme pour le traitement des plaies. Un herboriste russe du XVIIème siècle recommande l'ortie pour le même usage, ce qui reflète probablement l'usage populaire de l'époque.

L'ortie était alors mâchée, écrasée et appliquée sur les blessures pour les nettoyer et les guérir. Entre parenthèses, le fait de les mastiquer risquait de les contaminer, la bouche étant riche en germes pathogènes, mais c'était sans doute le procédé le plus commode en pleine nature.

Ce qui est plus intéressant, c'est que le même manuel (intitulé tout simplement L'Herbier ), traite de l'efficacité du même traitement sur les vieilles blessures infectées. On écrasait alors non seulement les feuilles fraîches (hémostatiques), mais aussi les graines, additionnées de sel. Cela avait la réputation de faire sortir les tissus morts et d'assainir la blessure.

Il suffit parfois de peu de chose pour éviter la gangrène et l'amputation.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:34

 

Après le Québec, l'Europe subit depuis quelques jours une vague de froid qui fait mourir les hirondelles en masse. Epuisées par leur migration, elles sont paralysées par les basses températures, qui les bloquent dans leur nid et empêchent le développement des insectes dont elles se nourrissent.

 

En Lettonie (pays balte), où il y avait un mètre de neige l'hiver dernier, la petite ortie (Urtica urens) commence seulement à se développer. Dans ce pays froid, aux étés courts, la nourriture venait souvent à manquer au printemps, jusqu'à l'introduction tardive de la pomme de terre au XIXème siècle. Naturellement, la population s'est tournée vers les ressources sauvages de la nature : jus de bouleau, miel, fruits sauvages, champignons, poissons de rivière, gibier... et bien entendu l'ortie, qui est la première plante comestible à pousser à la fonte des neiges.

Aujourd'hui encore, l'ortie fraîche subsiste comme ingrédient de la soupe chez les lettons attachés à leurs traditions populaires. Dans ce pays rude, les habitants ne savent que trop le secours qu'ils peuvent attendre de cette plante providentielle.

Même si la moitié des lettons habitent aujourd'hui dans la capitale Riga, ils n'oublient pas pour autant ce à quoi leurs ancêtres ont dû leur survie. Converti tardivement au christianisme, ce peuple courageux, martyrisé tout au long de son histoire, fait preuve depuis toujours d'un amour profond de la nature.


Jeunes orties Lettonie webPetite ortie lettone, le 8 mai 2010

 

Peuple méconnu, les lettons sont passionnés par les fleurs et le chant choral. Ci-joint un lien vers leur sublime hymne national link


Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 10:13

 

World stinging nettle eating championship


Depuis 1997 se tient à Marshwood, dans le Dorset, en Angleterre, le championnat du monde de mangeurs d'orties.

A l'origine, en 1986, deux fermiers revendiquaient détenir chacun la  grande ortie la plus longue. Durant quelques années, le concours portait sur la taille de l'ortie. Lorsqu'un couple d'américains en vacances dans la région en apporta une plus longue, l'un des fermiers qui détenait le record mangea leur ortie crue pour ne pas admettre sa défaite. Désormais, c'est devenu un concours international, avec des participants venant de toutes les îles britanniques, de New York, du Canada, d'Australie et plus récemment de Belgique et d'Europe Centrale.


L'objectif est de manger en l'espace d'une heure, le maximum de feuilles d'orties crues. Le gagnant est celui qui laisse la plus grande longueur de tiges après " dégustation ".

Les feuilles sont généralement trempées dans un gobelet de bière, puis roulées entre le pouce et l'index, mâchées et avalées, en maintenant la bouche aussi humide que possible avec de la bière, pour tenter de se prémunir contre les piqûres. Les champions toutes catégories sont Simon Slater et Simon Sleigh, respectivement recordmen 2000 et 2004 avec 74 pieds d'ortie (soit 22,55 m). En 2009, le total de 48 pieds d'ortie n'a pas été dépassé. Il existe aussi une catégorie féminine, pour celles qui ne craignent pas d'avoir la langue verte durant quelques jours... Les meilleurs records ont été réalisés par temps humide, qui rend moins sensible aux piqûres des orties.

Evidemment, il n'est pas question de venir avec des orties non piquantes. On trouve en effet dans le comté de Cambridge une espèce presque dépourvue de poils urticants (Urtica dioïca var. subinermis). Les bottes d'orties fraîches sont fournies par la maison.

 

L'évènement est organisé par le Bottle Inn, qui vient de changer de propriétaire. Attention cependant si vous voulez vous y rendre cette année, car deux dates circulent sur Internet : le samedi 12 juin et le samedi 19 juin à 18h30. Cependant, le nouveau site officiel indique bien le 19 juin. link

Comme on s'en doute, la bière coule à flots lors de cet évènement avec 15 sortes de pression différentes, dont la fameuse bière anglaise à l'ortie.

L'inscription, de 5 £ par personne à partir de 18 ans, comprend un verre souvenir et une place de camping. Le matériel de couchage n'est pas fourni.

Musique folk et ambiance assurées.

 

 

Vidéo surprenante, tournée lors du concours 2009, en cliquant sur le lien suivant (Dailymotion 1'41") link


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact

Archives