Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Mise en garde :

Ce blog apporte des informations sur un aliment de santé et sur les moyens de l'utiliser en toute sécurité. Il ne saurait remplacer le diagnostic et la prescription d'un médecin. En cas de doute, de troubles persistants ou de maladie grave ou inconnue, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou à demander conseil à votre pharmacien.

L'article qui suit est une note de synthèse succinte établie à partir des travaux des meilleurs spécialistes de la phytothérapie (voir bibliographie). Il regroupe les principales indications de l'ortie.


  • Hypertrophie bénigne de la prostate (racine)

    Au début des années 80, on a découvert à l'ortie une nouvelle propriété médicinale : on s'est aperçu que sa racine est un remède de l'adénome de la prostate ! A tel point que ce nouvel usage a quelque peu éclipsé ses indications thérapeutiques traditionnelles.

    En cure de longue durée, sous contrôle médical.

 

  • Goutte, arthrite

    L'ortie constitue le remède par excellence de la goutte, maladie des gros mangeurs de viande, qui consiste en une inflammation très douloureuse des orteils, dus à des dépots d'acide urique dans les articulations. En cure de longue durée, mais la modification des habitudes alimentaires est capitale dans ce cas. Le régime végétarien - au moins temporaire - est largement conseillé.

 

  • Arthrose

    Maladie de dégénérescence du cartilage articulaire.

    Riche en silice, l'ortie facilite la consolidation des cartilages. Utiliser la plante entière (avec les racines pour leur effet anti-inflammatoire), en tisane de préférence. Pour un effet de synergie, on peut mélanger avec du cassis (feuilles) et de la reine des prés (fleurs) en cas de crise. 



  • Anémie - Déminéralisation

    Tisane de feuilles en cure de longue durée, sous contrôle médical. Utiliser de la tisane de bonne qualité (le goût ne doit pas être repoussant) et laisser infuser longuement. Voir l'article  L'ortie, remède de l'anémie



  • Règles abondantes

    Se traite de la même manière que l'anémie, qu'elles risquent de provoquer.



  • Hémorragie nasale

    Introduire dans la narine une mèche de coton imbibée de jus d'ortie fraîche.



  • Allergie, rhume des foins

    Plante fraîche, en cure de longue durée. Guérison assurée d'après l'école d'herboristerie Flora Medicina.

 

 

  • Acné, eczéma, psoriasis

L'ortie est une plante intéressante pour soulager ces maladies de peau. Sa richesse en zinc permet de combler les carences de l'organisme, agissant ainsi sur le terrain. L'ortie serait particulièrement efficace dans l'eczéma infantile, ou causé par de l'anxiété. A utiliser en mélange pour un effet de synergie, en cure de longue durée. Voir aussi l'article Intérêt de l'ortie dans les maladies de peau

 

 

  • Ostéoporose 

Plante alcalinisante, riche à la fois en calcium et en magnésium, l'ortie est d'un grand intérêt dans la prévention de l'ostéoporose. Elle évite la fuite des ions calcium dans les urines. Voir l'article  L'ortie contre l'ostéoporose



  • Alopécie (chute des cheveux)

    D'après la tradition, on utilise la Teinture Mère de racine en frictions sur le cuir chevelu ... si l'on n'a pas peur de se teindre la tête en jaune ! Le résultat n'est pas garanti. De toute manière, cela peut stopper la chute, mais ne fait pas repousser les cheveux perdus. Alors que la camomille a tendance à claircir les cheveux, l'ortie les rend au contraire plus foncés. 

 

 

Voir aussi les articles suivants :

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact