Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 12:11


État des lieux

Responsable de près de 150 000 fractures par an en France, dont un tiers du col du fémur, l'ostéoporose touche une femme sur trois en Europe. Indépendamment des souffrances causées aux victimes, cette maladie alimente sérieusement le gouffre de la Sécurité Sociale, par les lourdes opérations et la dépendance qu'elle entraine. On peut donc parler de fléau social, en particulier chez les femmes après la ménopause. Et pourtant, on n'a jamais mangé autant de laitages, qui sont censés nous apporter le calcium nécessaire.
Alors qu'une bonne minéralisation nécessite une alimentation alcaline (basique), les produits laitiers renforcent l'acidité de l'organisme provoquée par l'abus de viande, d'alcool et de sucre, autres poisons de notre civilisation.
"En outre, un quart seulement du calcium apporté par les produits laitiers est réellement absorbé au niveau de la muqueuse intestinale (la vitamine D ajoutée n'y change rien)."
"Enfin, des recherches, volontairement ignorées par la communauté médicale, indiquent que la prise de calcium (sans magnésium associé) est nocive puisque le calcium fuit en plus grosses quantités dans les urines ou vient se fixer dans des zones inadéquates (tendons, plaques d'athéromes)." Dr. Patrick Bauplé dans Pratiques de Santé n° 52, juin 2006.
En attendant que le milieu médical révise sa position sur le sujet, Danone, Lactalis et Cie distillent leur propagande (par l'entremise de Cidilait leur agence de communication) jusque dans les salles d'attente des médecins. Ces derniers faisant (plus ou moins) confiance aux visiteurs médicaux et aux organismes officiels (ex. Afsaa) qui servent les intérêts des multinationales des industries pharmaceutique et agro-alimentaire. Et le slogan officiel de "trois laitages par jour" est repris dans la presse par des diététiciens complices et des journalistes complaisants.
A qui donc se fier ?

Toutes les études sérieuses, comme celle de Colin Campbell, établissent exactement le contraire de ce que nous serine la doctrine officielle.
"Les Suédois détiennent deux records mondiaux : celui de la consommation de laitages et celui des fractures du col du fémur" (Thierry Souccar). Et cela n'est pas dû à des facteurs génétiques, puisque l'ostéoporose fait des ravages chez les chinois de Hong Kong qui ont adopté notre régime alimentaire lacté ; tandis que ceux du continent, qui consomment encore peu de laitages, sont relativement épargnés. Preuve, s'il en était, que non seulement les laitages ne protègent pas de l'ostéoporose, mais qu'ils semblent au contraire la favoriser.

Alliée au stress, l'intolérance au lactose est par ailleurs la principale responsable du Syndrome de l'Intestin Irritable, qui gâche la vie de millions de personnes, principalement en Asie, en Europe du sud et en Afrique, où la grande majorité de la population ne supporte pas le lait (mis à part quelques groupes ethniques de tradition pasteur-nomade).


Les remèdes

L'ortie, plante alcalinisante et reminéralisante, est riche en calcium facilement assimilable. Elle contient en effet en quantité importante les autres minéraux et vitamines facilitant l'assimilation du calcium qu'elle contient : le magnésium, le silicium, le zinc et les vitamines C, B6 et K. Reste la vitamine D, indispensable à la fixation du calcium, partiellement apportée par une exposition de la peau au soleil et contenue dans les poissons gras (sardine, maquereau, saumon etc) ou dans les huiles de foie de morue et flétan.
L'assimilation du calcium est également favorisée par un exercice physique modéré.
Mais il ne faut pas s'imaginer qu'une cure d'ortie va réparer comme par miracle un squelette décalcifié par des années de mauvaise alimentation.

Deux facteurs essentiels sont à prendre en compte :
   -  La qualité de l'alimentation présente. En cas d'ostéoporose, il faudra impérativement revoir son régime alimentaire en privilégiant les fruits et légumes (chou et brocoli en particulier), de préférence crus ou cuits à la vapeur pour préserver les minéraux. Il faudra aussi accorder une place importante à l'amande, autre aliment alcalinisant riche en calcium et à la noisette.
   -  Il faut savoir également que la qualité de l'ossification s'établit durant l'adolescence et qu'une alimentation très riche en sodas, glaces et bonbons peut avoir des conséquences catastrophiques sur le squelette et la dentition, sans parler des risques de diabète et d'obésité précoce.
Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure. Malgré le film Super Size me, il n'y a jamais eu autant de monde chez Mac Do.

L'ortie aura donc un effet plus préventif que curatif, et en cas d'ostéoporose déclarée, elle ne pourra guère que limiter les dégats.
Il ne faut pas oublier en effet que les capacités d'assimilation d'un organisme âgé sont très réduites, par rapport à celles d'un corps jeune.
Tout cela mériterait bien une campagne de prévention nationale.


En traitement phytothérapique de l'ostéoporose liée à l'âge, le Dr. Paul Dupont, expert en nutrition, recommande :
"Les plantes reminéralisantes sont utiles, des infusions de prêles, racine de patience, ortie par cure de 10 jours par mois, 2 bols par jour (1 c. à soupe du mélange par bol, bouilli 3 minutes, infusé 20 minutes). Dans les risques fracturaires élevés, les phytothérapeutes prescrivent Symphytum (la consoude) à la dose de 50 gouttes matin et soir." (Pratiques de santé, 13 mai 2008).


_________
 
Lectures conseillées pour aller plus loin sur le sujet :

   -  Lait, mensonges et propagande de Thierry Souccar - éd. Thierry Souccar, 2008.

   -   La viande et le lait du Dr. Christian Tal Schaller - éd. Lanore, 2007.

   -  Le Rapport Campbell de T. Colin Campbell Ph. D. et Thomas M. Campbell - éd. Ariane 2006, 2008 pour l'édition française.

   -  Les oligo-éléments, équilibre vital - Dr Paul Dupont. Diffusion Rosicrucienne, 2002.



Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Diététique
commenter cet article

commentaires

olivia 06/07/2017 14:48

Bonjour, et merci pour ce très intéressant article. Que pensez-vous d'utiliser du purin d'ortie associé à de l'argile verte utilisée en masque ou cataplasme ? Merci

URTICA 09/07/2017 15:29

Le purin d'ortie est réservé au jardin. Ça ne me paraît pas une bonne idée de l'utiliser sur le visage, et son odeur est repoussante...

fabienne 28/12/2014 15:53

bonjour , vous préconisez l'ortie pour ses nombreusess vertus , mais pouvez vous me dire de quelle partie de cette plante faut il prendre et à quelle dose journaliere sur le long terme ? merci

Administrateur 28/12/2014 18:59

La partie utilisée est la feuille et la dose moyenne est d'une cuillerée à soupe (ou une boule à thé) par mug 1 fois par jour en dose d'entretien, 2 à 3 fois par jour en cas de carence avérée avec une interruption de 10 jours tous les trois semaines. C'est un principe général en phytothérapie pour éviter l'accoutumance de l'organisme.

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact