Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:08

2ème Fête de l'Ortie
dimanche 21 juin 2009
à partir de 10 h
au Cercle St Pierre de Mussy-la-Ville (6750),
près de Virton (Belgique).
C'est à 2 pas de la frontière française, à environ 10 km de Longwy.

Musique de l'Harmonie St Pierre

50 spécialités à l'ortie :
  • Bière "Sauvajine"
  • Apéritif "Ortimuss"
  • Biscuits etc

Le nouveau livre "Les vertus de l'ortie" sera en vente.

Entrée 2 €

Nous sommes heureux de constater une nouvelle fois l'intérêt de nos amis wallons envers l'ortie.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 16:31


Les orties sont hérissées de deux types de poils en silice, qui recouvrent leurs feuilles, leurs tiges et leurs fruits. Les poils les plus petits sont inoffensifs, tandis que les plus grands sont de véritables seringues hypodermiques prêtes à injecter sous la peau au moindre contact les toxines chimiques contenues dans l'ampoule située à leur base (histamine, acétycholine, sérotonine et acide formique). La densité de ces poils urticants varie suivant l'espèce d'ortie, la partie de la plante et le fait que la plante a ou non été fauchée ou broutée. Par exemple, la grande ortie rencontrée en sous-bois est très peu urticante. Elle n'a pas besoin de se protéger, car elle n'est broutée qu'occasionnellement par du gibier de passage, qui ne prélèvera que la partie supérieure tendre de la plante, sans mettre l'existence de celle-ci en danger. Les insectes aussi s'en rendent compte comme le prouve la photo ci-dessous.



Vous savez maintenant où il faut aller pour cueillir des orties moins venimeuses.

En ce qui concerne la manière de saisir l'ortie sans se piquer, le plus simple est de mettre un gant en caoutchouc épais à une main et de tenir une paire de ciseaux dans l'autre pour couper les tiges. Si l'on n'a pas de gants, il vaudra mieux saisir la tige d'ortie à la base, là où elle a très peu de poils urticants, mais la tige fibreuse risque d'être difficile à casser, sauf chez les jeunes orties au printemps.

On peut aussi tenir les feuilles supérieures d'ortie entre le pouce et l'index, de part et d'autre de la tige, et remonter la main en serrant. Les poils de la grande ortie étant en majorité obliques et dirigés vers la pointe de la feuille, on ne craint généralement pas de piqûre de cette manière. Mais cette méthode ne fonctionne pas avec la petite ortie (Urtica urens).

La pluie ou la forte chaleur n'empèchent pas les orties de piquer, elles atténuent seulement l'intensité de la piqûre.

Autre technique qui semble donner de bons résultats : avant de cueillir des orties, il faut se passer la main plusieurs fois dans les cheveux, paume et dos. Et bonne chance à ceux qui veulent trouver une explication.

Certains paysans prétendent aussi pouvoir cueillir les orties sans se piquer en retenant leur respiration. Il semblerait que cela fonctionne avec certaines personnes. C'est tout le mystère de cette plante magique.


L'urtication est un remède de choc qui consiste à se (faire) fouetter le dos ou les articulations douloureuses avec un bouquet d'orties pour soigner ses rhumatismes. Certes, le traitement est désagréable sur le moment, mais le soulagement est bien réel ensuite. Cette technique, utilisée depuis l'antiquité, est utilisée un peu partout dans le monde, principalement en zone tempérée. Son efficacité a été confirmée scientifiquement par un test clinique britannique.

Pour être efficace, l'urtication doit durer 30 secondes par jour et être poursuivie de 1 à 7 jours. Elle ne doit pas être pratiquée chez les enfants et les femmes enceintes.


Il est bien évident que l'utilisation d'espèces tropicales d'ortie n'est pas du tout recommandée pour l'urtication. La piqûre de la plupart d'entre elles est extrèmement douloureuse, avec des séquelles qui peuvent durer plusieurs mois dans certains cas. N'oublions pas que l'ortie est plutôt une plante de climat tempéré-froid, en particulier la grande ortie (Urtica dioïca).


 

Et si l'on se pique quand même ?

Pas de panique ! Il suffit de frotter la zone piquée avec des feuilles d'ortie écrasées, ou encore des feuilles d'oseille ou de plantain. Ça n'enlève pas complètement l'irritation, mais ça l'apaise sensiblement.


Pour conclure, à tous ceux qui craignent les piqûres d'ortie, j'offre ce très beau commentaire de François Couplan :

Quant'à l'ortie, quoique je fasse, j'ai toujours fini par me faire piquer. Et même si le plantain marche bien pour calmer la douleur, une démangeaison persite habituellement. Ce qui change, c'est la façon dont j'aborde la situation. Parfois, cela m'ennuie d'avoir mal. A d'autres moments, cela me fait ressentir très fort la relation à la plante et la gêne physique devient alors une émotion poignante qui m'unit à l'ensemble du vivant.


Lien vers une vidéoaméricaine montrant la manière de cueillir les orties sans se piquer (Youtube 3'46") link


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 09:27

Nous sommes heureux de vous annoncer que le lancement d'Urticamania est une réussite.
Créé le 10 mai 2009, ce blog est désormais bien identifié par les moteurs de recherche, puisque 70 % des visiteurs proviennent de Google et Aol, dépassant notre objectif de 50 %. Chaque visiteur consultant 5 pages en moyenne.
D'autre part, l'indice de qualité d'Urticamania (Blog Rank), calculé d'après une demi-douzaine de paramètres, n'a cessé de grimper depuis 2 semaines pour atteindre 65/100 le 5 juin. Après 4 semaines d'existence, ce n'est pas mal !
Les pages ou articles les plus consultés concernent : la valeur nutritive de l'ortie, sa toxicité, ses propriétés médicinales, l'ortie remède de l'anémie, l'ortie plante mal-aimée, les différentes espèces botaniques, la graine d'ortie et le pesto d'ortie. Certains de ces thèmes étant rarement abordés par ailleurs, il y avait peut-être un vide à combler.

Nous n'avons qu'une déception : la rareté de vos commentaires.  Nous souhaiterions mieux connaître vos réactions aux sujets abordés, ainsi que les thèmes que vous souhaiteriez voir traités prochainement.

A bientôt sur Urticamania.


Partager cet article
Repost0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 20:09

 

L'anémie est une maladie due à une carence en fer, qui se manifeste par de la pâleur, accompagnée de fatigue chronique, de troubles de la concentration, ainsi que d'une sensibilité accrue aux maladies infectieuses. Elle est généralement due à une alimentation déséquilibrée, mais il existe des formes particulières d'anémie qui relèvent exclusivement du domaine médical. Il est donc indispensable de consulter un médecin.
 
L'anémie est plus répandue chez les femmes entre la puberté et la ménopause, particulièrement en cas de règles abondantes. Le fer est en effet l'un des principaux constituants de l'hémoglobine du sang.
Au XIXème siècle, on parlait de "chlorose des jeunes filles" pour désigner la pâleur et l'asthénie des demoiselles anémiées.


 

Les besoins en fer sont plus élevés chez l'adolescente, chez la femme enceinte ou allaitante et chez le travailleur de force. L'alimentation moderne, pauvre en légumes secs et graines oléagineuses, est souvent carencée en fer. Avec la généralisation des fast-foods, l'anémie (plus ou moins sévère et pas toujours diagnostiquée) touche une partie importante de la population et est devenue un problème de santé publique.

Par sa haute teneur en fer, l'ortie constitue la plante idéale pour prévenir l'anémie. N'oublions pas que l'ortie est une plante particulièrement riche en chlorophylle, dont la composition est très proche de celle de l'hémoglobine.
C'est surtout la feuille qui sera utilisée, bien que la racine ait également une forte teneur en fer. Manger de la soupe d'ortie ou de la quiche à l'ortie occasionnellement ne saurait suffire à combler une carence en fer. Pour espérer un résultat significatif, il faudra boire de la tisane concentrée d'ortie tous les matins pendant au moins 1 mois (2 cuillères à soupe de feuilles broyées infusées 15 mn dans 1/4 de litre d'eau bouillante) ou la consommer en gélules (environ 9 par jour en 2 ou 3 prises).
Le fer végétal de l'ortie est rendu particulièrement assimilable du fait de la richesse de la plante en vitamine C , qui favorise son absorption par l'organisme.
Par contre, le thé doit être évité en cas d'anémie, à cause des tanins qui empèchent l'assimilation du fer. Il en sera de même des céréales complètes à cause de l'acide phytique contenu dans le son et des épinards à cause de leur acide oxalique. Tous deux contrarient l'assimilation du fer. Le lait et le fromage diminuent également l'absorption du fer végétal. Enfin, les anti-acides et la tétracycline s'opposent à l'absorption du fer.
Il faut savoir également que l'assimilation du fer peut être bloquée par des interactions antagonistes avec le zinc, le cuivre ou le manganèse. C'est pourquoi l'absorption de fer minéral (qui peut être dangereux à forte dose) ne doit être entreprise que sous surveillance médicale, avec des tests sanguins réguliers pour suivre l'évolution du taux de ferritine.
Du fait de son équilibre harmonieux en minéraux, l'ortie ne pose pas ce genre de problème, mais devra cependant être consommée en quantité raisonnable.
En tout état de cause, consultez votre médecin traitant, ne serait-ce que pour le convaincre, examens à l'appui, de l'efficacité de l'ortie en cas d'anémie.
 
La carence en fer a également été traitée dans notre nouveau livre en ligne :  Être végétarien, le bon choix ? (format PDF, page 172).
Cliquer sur le lien  link



La citation du jour :

Le dire c'est bien, ...mais le fer c'est mieux !
Bourvil

Aliments riches en fer  en mg/100g
 
Spaghetti de mer (algue séchée) 59
Dulse (algue séchée) 50
Nori (algue séchée)

23

Wakamé (algue séchée) 20
Boudin noir cru 18
Kombu (algue séchée) 16,5
Foie d'agneau 14
Bigorneau cuit 13
Cacao en poudre 12,5
Graine de courge 11,2
Foie de volaille 10,4
Graine de sésame 10,4
Soja 8
Coque cuite 7,9
Moule 7,9
Ortie (feuille) 7,8 à 13,4
Foie de génisse 7,7
Pois chiche 7,2
Millet 6,8
Haricot sec 6,7
Graine de tournesol 6,4
Huitre crue 6,3
Persil 6,2
Jaune d'oeuf 5,5
Noisette 4,5
Amande

4,4

Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 12:29

  • 5ème Fête de l'ortie
Samedi 6 juin à Frasne-lez-Gosselies (Belgique)

à partir de 11 heures 30 salle paroissiale St Nicolas, rue Vandeneben.
C'est entre Charleroi et Bruxelles, à 7 km de l'aéroport de Gosselies.

Cette fête a pour but de faire connaître les bienfaits de l'ortie en faisant déguster aux convives divers mets et boissons à base d'ortie (soupe, quiche, fromage, bières...), mais aussi petites conférences, le tout dans une ambiance de fête.

Tél : 071 / 85 00 01 - Préfixe 00 32 depuis la France.

__________


  • 5ème Fête de l'ortie et des plantes sauvages
Dimanche 7 juin à Urçay (Allier), près de Montluçon.

organisée par l'association L'ortie et ses amies les plantes sauvages.
Accès par l'autoroute A71. Sortie à St Amand-Montrond ou à Vallon-en-Sully. Puis suivre le N2144 (itinéraire fléché).
Programme :
Le matin : promenade découverte-nature axée sur les plantes sauvages, puis diaporama commenté.
Restauration sur place (30 exposants, plats préparés, bière à l'ortie) ou dans les 2 restaurants de la localité.
Après-midi : visite de la maison de la dentelle (réalisée au fuseau, avec du fil d'ortie).
Puis à 15 h 30, projection du film "L'Ortie fée de la résistance" en présence de la réalisatrice Perrine Bertrand.

Tél. 04 70 06 92 69


Partager cet article
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 18:09

 

Très friands de graines d'ortie à l'automne, les oiseaux ont bien compris l'intérêt de cet alicament, qui va leur permettre de mieux résister aux rigueurs hivernales.

Vilipendée par la médecine occidentale au XIXème siècle, la graine d'ortie a toujours été utilisée par les maquignons européens pour doper le bétail deux semaines avant de le mettre en vente, ainsi que dans la médecine populaire, en particulier en Turquie, où on lui attribue des propriétés anti-cancéreuses.

La recherche moderne a du reste découvert  dans les racines et les graines d'ortie une lectine nommée UDA (Urtica dioïca agglutinin) qui a montré in vitro des propriétés anticancéreuses et puissamment inhibitrices du virus HIV. Sans compter les propriétés anti-prostatiques, anti-fongiques et insecticides de cette lectine.
Les rares analyses faites sur la graine d'ortie ont permis de mieux connaître sa composition : acides gras insaturés (linoléique et linolénique), des vitamines C, E, B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B6 (pyridoxine), et de nombreux minéraux : fer, zinc, cuivre, calcium, phosphore, magnésium, manganèse, sodium, potassium, et sélénium. Ce qui en fait un cocktail d'anti-oxydants. (Les éléments en caractères gras sont contenus en forte quantité).


Depuis quelques années, les étonnantes propriétés de la graine d'ortie (comparables à celles du ginseng) ont été mises en valeur par les herboristes occidentaux, notamment aux Etats-Unis ; les forums d'Internet leur permettant de partager leur expérience à travers le monde.

Herboriste finlandaise, Henriette Kress a été l'une des premières à noter l'intérêt de la graine d'ortie en cas d'épuisement. Elle insiste sur la nécessité de ne pas opérer un traitement "coup de fouet", mais d'agir sur le long terme (2 mois) pour redonner à l'organisme toute sa vigueur.
La graine d'ortie permet d'accomplir des tâches importantes sans ressentir aucune fatigue, et contrairement à d'autres toniques, elle n'altère pas la qualité du sommeil nocturne.
En plus de ses remarquables propriétés stimulantes (et aphrodisiaques), elle régularise le cycle menstruel et s'avère un tonique rénal de premier ordre.
Cette capacité de la graine d'ortie de redonner goût à la vie, d'avoir "envie de faire des choses", tout en gardant un esprit alerte, la rend particulièrement intéressante, en traitement de fond, dans un grand nombre de pathologies (ex dépression légère en association avec le millepertuis et la mélisse officinale).

Herboriste américaine, Kiva Rose conseille de commencer par une pincée de graines par jour, et d'augmenter la dose si nécessaire jusqu'à une cuillère à soupe par jour (dosage recommandé par Henriette), en fonction de la sensibilité personnelle. Au delà, la graine d'ortie devient un puissant purgatif. A très forte dose, elle peut même provoquer un sommeil léthargique.
La meilleure méthode d'absorption semble être la prise des graines mâchées (éventuellement avec du miel) au petit déjeuner. On peut aussi essayer en décoction, si c'est trop difficile à avaler, mais on risque de perdre une partie des principes actifs. Sous forme de teinture-mère, elle perd une grande partie de son efficacité et nécessite un dosage élevé.

Malheureusement, la graine d'ortie est presque introuvable dans le commerce. L'une des rares boutiques en France qui en propose - avec leur péricarpe - est l'herboristerie du Palais Royal à Paris (plantes sauvages, en provenance du Maine-et-Loire). Quelques sites Internet la vendent aux alentours de 200 € le kilo.
Les différentes espèces d'ortie : Urtica dioïca, U. urens, U. pilulifera etc ont plus ou moins les mêmes propriétés, à quelques variantes près dues à leur légère différence de composition.


La récolte est assez délicate, car la graine tombe dès qu'elle est mûre. Le plus simple est de récolter les graines un peu avant maturité. En fonction de l'altitude, ce peut être en septembre ou octobre pour la grande ortie.


(Pour plus de détails sur la graine d'ortie, voir "Les vertus de l'ortie" éd. Le Courrier du Livre pages 78-79 et 107-108).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 19:26

  • Pourquoi il faut voter
Il faut voter aux prochaines élections du parlement européen, parceque le pouvoir jadis détenu par les Etats est progressivement transféré au niveau de l'Europe, qui légifère dans un grand nombre de domaines ; ces réglements se substituant progressivement à ceux des pays adhérents à l'Union Européenne.
Or, jusqu'à présent, ce sont les multinationales qui influent le plus sur la réglementation, par leur intense lobbying auprès des institutions de Bruxelles. Il est capital que les citoyens ne renoncent pas à ce droit démocratique qu'ils détiennent et fassent entendre leur voix, afin d'exercer un véritable contre-pouvoir.


  • Pour qui il faut voter
Sur Urticamania, nous défendons la biodiversité, l'agriculture biologique et les libertés individuelles. Nous refusons la main-mise politique des multinationales qui nous imposent leurs pesticides, engrais chimiques et OGM. EUROPE ECOLOGIE défend toutes ces valeurs. Nous sommes heureux qu'Eva Joly, pour qui nous avons une grande estime, ait rejoint cette liste écologique. Loin des dissensions, de la corruption et des dérives mafieuses des grands partis, EUROPE ECOLOGIE nous paraît la seule liste à avoir un véritable idéal humanitaire. C'est le moment de faire entendre notre voix.

Créditée de 11% d'intentions de vote, la liste EUROPE ECOLOGIE est en mesure d'envoyer 6 à 8 représentants au Parlement Européen et de peser sur les décisions de l'assemblée d'une manière significative, en collaboration avec les listes écologiques des autres pays européens. Même si l'avenir paraît sombre, c'est le moment d'affirmer nos convictions et de poser les jalons de la société dans laquelle nous voulons vivre : un monde sain, juste, équitable et en accord avec la nature.
Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 17:41

PROVERBES

Proverbe français :

Une ortie dans le poulailler,
c'est un œuf de plus dans le panier.


Proverbe hongrois :
L'éclair ne terrassera pas l'ortie.


Proverbes irlandais :
En mai, trois bons repas d'orties
écartent
toutes les maladies.

Si vous buvez du bouillon d'ortie le premier mai,
vous n'aurez pas besoin d'un docteur jusqu'à votre mort.



Proverbes allemands :

Manger du gâteau aux orties le 1er janvier,
pour s'assurer d'une bonne année.


Manger des orties en légumes le Jeudi Saint,
protège des besoins d'argent pour l'année à venir.

Manger des crêpes aux orties pour la Saint Jean,
et être invulnérable aux sortilèges des ondines et des elfes.

Tenir cinq feuilles d'orties dans la main,
pour rester libre de la crainte et l'esprit frais.


Dicton japonais :
On peut trouver Dieu dans une ortie.


CITATIONS

Devinette :
Elle brûle et n'est pas du poivre, elle cuit mais ce n'est pas le feu, elle pique et ce n'est pas le serpent.
Rolland


Au printemps du moins, quand l'ortie commence à pousser, elle est un aliment agréable et même d'observation religieuse aux yeux de beaucoup, qui doit préserver des maladies pour l'année entière. La racine aussi des orties sauvages attendrit toutes les viandes avec lesquelles on la fait cuire.
Pline l'ancien, Histoire Naturelle, XXI, 92


Que peut-il exister de plus odieux que l'ortie ? Pourtant, outre l'huile qu'on en tire en Egypte, elle procure un grand nombre de remèdes...
Pline l'ancien, Histoire Naturelle, XXII, 13.


L'ortie, aux yeux du peuple herbe si méprisable,
Tient dans la médecine une place honorable.
Précepte de l'école de Salerne


Une plante cadeau de Dieu.
Albrecht Dürer


Tu respecteras l'ortie diabolique ; elle t'apporteras le bien.
Paracelse


Les chameaux semblent préférer aux herbes les plus douces l'absinthe, le chardon, l'ortie et les autres végétaux épineux.
Buffon


Après l'âne réhabilité si éloquemment par Buffon, je ne sais rien au monde de plus calomnié que l'ortie.
H. Bertoud


Sois glorieuse, ma fille : voici un savant qui, pour tes beaux yeux, jette la science aux orties.
Jules Sandeau


L'ortie est sans doute la seule plante que tout le monde connait car sa poignée de main est inoubliable.
Künzle (curé herboriste suisse)


Quand l'ortie est jeune, la feuille est un excellent légume ; quand elle vieillit, elle a des filaments et des fibres comme le chanvre. La toile d'ortie vaut la toile de chanvre. Hachée, l'ortie est bonne pour la volaille ; broyée, elle est bonne pour les bêtes à cornes. La graine d'ortie mêlée au fourrage donne du luisant au poil des animaux ; la racine mêlée au sel donne une belle couleur jaune. C'est du reste un excellent foin que l'on peut faucher deux fois. Et que faut-il à l'ortie ? Peu de terre, nul soin, nulle culture. Seulement la graine tombe à mesure qu'elle mûrit, et est difficile à récolter. Voilà tout. Avec quelque peine qu'on prendrait, l'ortie serait utile ; on la néglige, elle devient nuisible. Alors on la tue. Que d'hommes ressemblent à l'ortie !
Victor Hugo Les Misérables 1,5,3


Toutes les qualités que présente cette humble plante ont été méconnues, il semble que le créateur en ait fait pour l'homme un objet repoussant et qui lui inspire toujours de la méfiance.
Michotte (1895)


La plus grande bienfaitrice du règne végétal.
Rudolf Steiner



Un médecin signala un jour dans une émission radiophonique que l'ortie est au nombre des plantes médicinales les plus efficaces que nous possédons. Si les hommes savaient à quel point elle peut être utile, ils ne planteraient plus que des orties. Malheureusement, la majorité des hommes semble l'ignorer.
Maria Treben


Ne devons-nous pas remercier Dieu d'avoir mis sur notre chemin une plante médicinale aussi efficace ?
Maria Treben



Les feuilles d'ortie dioïque ont un réel effet diurétique, favorisant l'élimination de l'urée, des ions chlore et de l'acide urique.
Loïc Girre



En cas de doute, donnez de l'ortie.
David Hoffmann (herboriste californien)



Une cuillère à soupe de graines d'ortie par jour éloigne le médecin.
Henriette Kress (herboriste finlandaise)


J'ai souvent vu, dans les classes avec lesquelles je travaillais, des enfants prétendument réfractaires aux légumes se délecter de soupes d'ortie et de salades sauvages !
François Couplan


Croyez-moi, s'il ne fallait garder qu'une seule plante sur terre, je souhaiterai que ce soit l'ortie.
François Couplan


Dans ce monde d'apparences
Je suis la mal-aimée.
Que l'on me frôle, je pique.
Ensuite je réconforte.

Anonyme


Les orties poussent hors de tout enclos,
avant la naissance de la propriété privée.
Alors règne un titre plus authentique à posséder la terre,
et qui vient des dieux.
François Regnault


Puissent les pages qui suivent, simple écho de ces textes lointains, justifier la place de cette mauvaise herbe au premier rang de nos simples et valoir à la vilaine ortie, qui nous aime autant qu'elle nous châtie, quelques regards d'amitié au prochain printemps.
Pierre Lieutaghi

Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 15:33

Les liens figurent dans le pavé "Liens", en colonne de droite.


  • Fabrication du purin d'ortie par Raymonde Gall, agricultrice aveyronnaise. ***
(Vidéo bonus du film L'ortie fée de la résistance de Perrine Bertrand et Yann Grill, éd. de Terran, 2008).


  • Reportage TF1 chez Marie-Hélène Petitdemange, éleveuse ovine dans les Hautes Pyrénées. ***


  • Reportage de FR3 Limousin chez Dominique Jeannot, "ortieculteur" et président de l'association des amis de l'ortie. ***


  • L'ortie vue par Bernard Bertrand, "écrivain-paysan" spécialiste de l'ortie et porte-parole de l'association des amis de l'ortie. ****

  • 2 reportages télé relatifs à "la guerre de l'ortie" (2006) ***

Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:59

Cette recette a été mise au point par Louisa Shafia, chef new-yorkaise (vidéo sur You Tube).

Ingrédients pour 8 à 10 personnes :
  • Une grosse botte d'orties
  • Deux gousses d'ail
  • Une tasse et demie de pignons de pin
  • Le jus de 2 citrons
  • Deux tasses d'huile d'olive
  • Une demie tasse de parmesan râpé
  • Sel et poivre

Mettre les orties quelques minutes dans l'eau froide vinaigrée pour chasser les insectes, puis les égoutter. Eliminer les tiges, puis mettre les feuilles à cuire 5 mn dans une grande casserole d'eau bouillante très salée (pour préserver la couleur des feuilles). Egoutter, essorer, et conserver l'eau de cuisson riche en sels minéraux, qui pourra servir à préparer de la soupe ou à faire cuire des pâtes, voire du riz. Tronçonner les orties et les mettre au mixer avec tous les ingrédients sauf le parmesan. Mixer 30 secondes, puis verser dans un saladier et mélanger avec le parmesan râpé. Saler, poivrer. Goûter et rectifier l'assaisonnement.
En août-septembre, on peut servir ce pesto avec du maïs doux frais et des germes de radis. Le reste de l'année, on pourra le tartiner sur des tranches de pain de campagne toasté, le consommer avec des pâtes, ou l'ajouter sur une pizza.

Ce pesto peut se conserver 15 jours au réfrigérateur entre 2 et 4°.
Au printemps, il est également possible de préparer la même recette sans faire cuire les orties (moins savoureux, mais plus de vertus médicinales), pour une consommation immédiate. Dans ce cas, diviser les quantités d'ingrédients par deux.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact

Archives