Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 13:39

Suite aux questions de deux lecteurs équipés d'un extracteur de jus et souhaitant faire une cure de jus d'ortie j'apporterai les précisions suivantes :

Il est vrai que, dans certaines régions, cela peut représenter un risque de consommer des orties crues du fait de la présence possible d'échinococcose. Il s'agit d'une maladie parasitaire très grave, transmissible à l'homme, principalement par le renard (plus rarement par le chien ou le chat) dans les zones à risque. En fait, tout dépend de la région dans laquelle vous habitez. Si c'est dans l'est de la France, il vaudra mieux éviter de manger des orties crues, en tout cas les jeunes feuilles de printemps et se contenter des pointes en été, qui sont plus hautes et présentent moins de risque de contamination. Grosso modo, les zones concernées par cette maladie en France se situent au nord-est d'une ligne qui va du Mont Saint-Michel à Nice, plus le département du Cantal. Voir la carte des zones contaminées dans l'article suivant : http://conseils-veto.com/echinococcose-danger-et-prevention-homme-chien-et-chat/.

Et tout état de cause, les orties, qui abritent de nombreux insectes, devront être soigneusement lavées avant de les consommer.

Maintenant, quelle quantité de jus d'ortie peut-on boire en cas de troubles hémorragiques ? L'efficacité du suc d'ortie contre les hémorragies est rapporté par de multiples auteurs tout au long de l'histoire. Cazin au XIXème siècle et Leclerc (1ère moitié du XXème) l'utilisaient tous deux à la dose de 100g (à 125g pour Leclerc), soit un verre de jus. Comme pour la plupart des plantes médicinales, le traitement doit être interrompu 10 jours toutes les 3 semaines si l'on souhaite le poursuivre.

Enfin, les orties crues devront être soigneusement mâchées ou mixées avant d'être avalées (éventuellement avec une gorgée de bière) afin d'éviter toute irritation de la gorge.

Published by URTICA
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 12:22

Après 10 ans de lutte acharnée, le décret d'application rendant légal l'usage du purin d'ortie a enfin été promulgué au J.O. le 30 avril 2016. Seules une centaine de plantes sur les 800 proposées ont été retenues, parmi lesquelles l'ortie, l'ail, la menthe, la sauge, le thym et le tilleul ; l'usage des préparations à base de fougère, de prêle et de consoude étant toujours interdit. Cependant, l'ANSES est chargée d'évaluer de nouvelles plantes qui pourront être autorisées à l'avenir.

Ces plantes homologuées ne pourront se prévaloir d'aucun effet insecticide, mais sont seulement reconnues comme bio-stimulantes.

L'association ASPRO-PNPP dénonce un lobbying forcené de l'industrie agrochimique qui défend son pré carré en empêchant toute concurrence des préparations naturelles. Un délai d'un an a été accordé à cette industrie chimique pour écouler ses stocks...

Le purin d'ortie enfin légal !

ASPRO Pnpp

May 7 at 8:00am

Communiqué de presse

Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (PNPP) : enfin le décret.
Une première liste d’autorisations qu’il reste à compléte
r.

Le décret relatif à la procédure d'autorisation des substances naturelles à usage biostimulant, a été publié au Journal officiel du 30 avril. ASPRO-PNPP, La Confédération Paysanne, Les Amis de la Terre, Nature et Progrès et le Syndicat des SIMPLES se félicitent de cette décision, longuement attendue. Il y a en effet plus de dix ans que les pourparlers avec l’administration en vue de cette autorisation, exigée par plusieurs votes du Parlement, ont débuté.

Un arrêté complémentaire donne à minima une première liste de substances naturelles dont l’usage est autorisé comme constituants des préparations naturelles peu préoccupantes à usage de biostimulants.

Aucune substance d’origine animale ou minérale comprises dans le décret ne figure dans cet arrêté. Pour l’instant, seules sont autorisées les plantes ou parties de plantes mentionnées à l'article D. 4211-11 du code de la santé publique. La liste sera tenue à jour au fur et à mesure des évaluations de l’ANSES qui doit juger du caractère peu préoccupant de toute nouvelle substance naturelle objet d'une demande d'autorisation.

Le rapporteur de la loi d’Avenir de l’Agriculture, G. Peiro, déclare à l’Assemblée nationale le 26/4/16 : « nous connaissons tous les problèmes que pose l’usage des pesticides, insecticides, fongicides ou herbicides. Le lien entre l’utilisation et la manipulation de ces produits et les problèmes environnementaux et de santé est désormais avéré. »

Malgré ce constat, aujourd’hui de nombreuses substances utilisées par les paysans, les collectivités et les jardiniers ne figurent pas sur la liste.

ASPRO-PNPP, La Confédération Paysanne, Les Amis de la Terre, Nature et Progrès et le Syndicat des SIMPLES attendent de l’ANSES des décisions rapides, pour que le décret puisse avoir toute sa portée, ouvrant des alternatives à l’utilisation des pesticides et protégeant ainsi la santé humaine et l’environnement.

Contacts :
ASPRO-PNPP : 06 13 92 50 22
Jean-François LYPHOUT : 05 53 05 28 44
Jean SABENCH : 06 73 91 23 78
Thierry THEVENIN : 06 67 94 03 07

Published by URTICA
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 17:07
Où est le décret d'application légalisant le purin d'ortie ?

Communiqué de presse

Alternatives aux pesticides

"Ségolène Royal renvoie la patate chaude"

Le 8 février nous avons écrit une lettre ouverte au Ministre de l’Ecologie et Ministre de l’Agriculture (S.Royal, S.Le Foll), sur le blocage du décret légalisant les PNPP (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes).

Le 1er Mars, Les Associations Aspro-Pnpp et les Amis de la Terre ont été reçues au cabinet de Ségolène Royal à sa demande.

L’objet du rendez-vous était de comprendre, pour la Ministre, le blocage concernant la publication du décret légalisant enfin les PNPP du domaine public (alternatives aux pesticides) comme biostimulants, conformément à la Loi d’Avenir Agricole du 13 octobre 2014.

Nous avons dû constater qu’il s’agissait plus d’une opération de communication destinée à calmer les associations que d’une véritable volonté de voir aboutir la publication de ce décret.

Aspro-Pnpp a lancé sur 2 sites (.change.org, cyberacteurs.org) une pétition adressée au Ministre de l’Agriculture ainsi qu’à la Ministre de l’Écologie pour qu’enfin ce décret qui tarde tant soit publié.

Cette pétition a recueilli plus de 10 000 signatures en quelques jours.

Le chef de Cabinet de Madame Royal nous écrit pour nous informer que les signatures reçues au Ministère de l’Écologie, sont envoyées au Ministère de l’Agriculture.

Pourtant, le Ministère de l’Écologie a co-signé le projet du plan Ecophyto2, sensé pallier l’échec du plan Ecophyto1. Or ce nouveau plan de réduction des pesticides fait totalement l’impasse sur les alternatives aux pesticides du domaine public pour ne retenir que les solutions de biocontrôles protégées par des brevets qui confortent le business et surtout pas les solutions alternatives accessibles à tous, type purin d’ortie, vinaigre blanc, argile etc.

La réponse de Madame la Ministre est très loin d’être à la hauteur des enjeux concernant la réduction des pesticides et sa responsabilité en la matière reste très importante. Nous rappelons chaque jour que les alternatives aux pesticides du domaine public font parties des pratiques qui protègent la santé des applicateurs de produits ainsi que celle des consommateurs dans la mesure où il est très possible de se passer des pesticides chimiques, contrairement à ce que véhicule la propagande des lobbies, relayée parfois avec beaucoup de complaisance par nos ministères. Si ce n’est le poids des lobbies, quel autre motif pourrait expliquer le blocage de ce décret qui, rappelons-le, est l’aboutissement de 10 ans de négociations avec le ministère de l’agriculture (DGAL) ?

ASPRO.PNPP

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/alternatives-pesticides-loi-existe-1126.html

Association pour la reconnaissance
des alternatives aux pesticides
"ASPRO PNPP"
19 Montbreger
23000 St LAURENT
Tel : 05 55 41 68 81 ou 05 53 05 28 44
http://www.aspro-pnpp.org
email :
aspro.pnpp@gmail.com

Published by URTICA
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 21:42

Premier festival français consacré à l'ortie, Orties-Folies fête ses 20 ans cette année. Il se tiendra le dimanche 17 avril 2016 à La Haye-de-Routot (Eure).

Programme :
  • Ateliers pour enfants
  • Conseil jardin
  • Ateliers cuisine
  • Balades botaniques
  • Conférences
  • Démonstrations
  • Musique
  • Restauration
  • Visites : four à pain, musée du sabot, chaumière aux orties, arbres millénaires, jardin des herbes sauvages, exposition...
  • Marché à thème de 70 exposants
  • Forum de livres
Accès au festival : 4,50 € (visites incluses). Entrée gratuite aux moins de 16 ans
Information : Tél. 02 32 57 35 74 www.lahayederoutot.com
Localisation : le village de La Haye-de-Routot (Eure) se situe à 3 km de Routot, 10 km de Bourg-Achard, 15 km du Pont de Brotonne, 40 km de Rouen et Honfleur, 150 km de Paris. Accès par l'A13 (Paris-Caen), sortie 25 à Bourg-Achard.
Programme Orties-Folies 2016
Published by URTICA
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 09:48

Le festival Orties Folies se tiendra cette année le dimanche 12 avril 2015 à la Haye-de-Routot en Normandie de 10 à 18 heures.

Affiche du programme - Festival Orties Folies 2015

Affiche du programme - Festival Orties Folies 2015

Dans le village normand de La Haye-de-Routot, qui abrite tous les deux ans le festival Orties Folies, se trouvent deux ifs millénaires, dont un if à chapelle vieux de 1500 ans. Comme l'explique l'encart suivant, des personnes malveillantes ont aspergé cet arbre vénérable de défoliant, le glyphosate étant le principe actif du Roundup.

Envoyons de l'amour à cet être noble afin qu'il se remette de ses blessures !

Orties Folies 2015 dimanche 12 avril
Published by URTICA
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 21:56
e-book gratuit : 10 ème édition disponible

Ce 19 mars 2015, nous avons mis en ligne une nouvelle édition revue et corrigée de notre e-book gratuit "Être végétarien, le bon choix ?".

Fichier PDF - 5 Mo

279 pages, 57 illustrations couleur

(Nouveau chapitre sur la spiruline pages 221-225)

http://www.vegetari1.net/pages/Etre_vegetarien_le_bon_choix_Livre_telechargeable-3737227.html

Nouvelle mise à jour le 5 mai 2015.

Published by URTICA
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 14:11

Après des années de lutte, le Parlement a enfin adopté le 11 septembre 2014 une "Loi d'avenir pour l'Agriculture, l'Alimentation et la Forêt" qui classe un certain nombre de préparations dans la catégorie des biostimulants et non plus des pesticides. Le purin d'ortie n'a donc plus besoin d'autorisation de mise sur le marché, au même titre que les autres préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP), comme l'infusion de camomille, la décoction d'ail, les purins de prêle, de consoude, de fougère, l'huile de neem, l'argile, le vinaigre blanc...

Encore faudrait-il que cette loi, adoptée à une large majorité, soit bien validée par un décret d'application qui n'en réduise pas la portée !

L'association ASPRO-PNPP, qui a milité pendant 8 ans pour l'application de cette loi, en ressort épuisée financièrement, son site web piraté (actuellement en reconstruction), ce qui montre la capacité de nuisance du lobby agro-chimique. ASPRO-PNPP lance donc un appel aux cotisations (déductibles des impôts) afin de poursuivre son combat, car la situation est encore précaire et un retournement toujours possible. On a vu des lois, acquises de longue lutte, dont le décret d'application n'est jamais paru ! Après, tout est une question de bon-vouloir de l'administration et l'on sait que le lobby agro-industriel est chez lui au Ministère de l'Agriculture. Une contribution financière à la mesure de vos moyens serait donc la bienvenue afin de permettre l'aboutissement tant attendu.

ASsociation pour la PROmotion

des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes

Pour la reconnaissance des alternatives aux pesticides

http://www.aspro-pnpp.org/

ASPRO PNPP, 19 Montbreger 23000 St Laurent

Tél : 05 55 41 68 81 ou 05 53 05 28 44

Email : aspro.pnpp@gmail.com

Published by URTICA
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 22:59
 "Fête des légumes oubliés", le Dimanche 5 Octobre 2014
Vous voulez en savoir plus sur la scorsonère, le pourpier, le cerfeuil tubéreux, le chou kale (crambe) ou les nombreuses variétés de courges, rendez-vous dimanche 5 octobre en Normandie à La Haye-de-Routot.
Published by URTICA
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 21:43

Pour son 5ème anniversaire, Urticamania vient de dépasser le cap des 250 000 visiteurs.

A cette occasion, nous vous offrons le TOP 10 de vos articles préférés, l'historique de Overblog ne permettant pas de les retrouver facilement.

  1. Influence psychique de l'ortie, 3100 J'aime sur Facebook
  2. Composition chimique de la feuille d'ortie, 389 J'aime
  3. Les étonnantes propriétés de la graine d'ortie, 334 J'aime
  4. L'ortie, remède de l'anémie, 176 J'aime
  5. Propriétés médicinales de l'ortie, 159 J'aime
  6. Les papillons de l'ortie, 80 J'aime
  7. Recette de la soupe d'ortie, 58 J'aime
  8. Usage médicinal de l'ortie pour les femmes, 50 J'aime
  9. L'ortie contre l'ostéoporose, 50 J'aime
  10. Comment cueillir l'ortie sans se piquer ?, 43 J'aime

Bonus : Le Neem, arbre à pharmacie du village, 63 J'aime

Published by ISISRET
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 10:35

Alors que les français sont occupés à remplir leur déclaration d'impôt ou préparent leurs vacances d'été, ils hésitent bien souvent à participer aux prochaines élections européennes, déçus par la classe politique et ne mesurant pas ce qui se trame en coulisse. Du reste, la majorité des citoyens n'a même jamais entendu parler des accords TAFTA négociés dans le plus grand secret entre les technocrates de Bruxelles et ceux de Washington. Et ce n'est pas aux actualités télévisées que l'on va nous donner des éclaircissements sur le sujet. De quoi s'agit-il au juste ?

Pour résumer, il s'agit, sous le couvert d'un accord commercial, d'harmoniser les normes européennes et américaines en nivelant celles-ci par le bas. Une occasion rêvée pour des firmes comme Monsanto d'imposer leurs OGM dont les européens ne veulent pas. Idem pour le bœuf traité aux hormones de croissance actuellement interdit d'entrée sur le territoire européen, pour les poulets désinfectés au chlore ou les porcs traités à la ractopamine, un additif dangereux interdit dans 160 pays dont ceux de l'Union Européenne. Plus question de fromages fermiers, seul le pasteurisé aura droit de cité. De même, les viticulteurs redoutent la disparition de leurs appellations contrôlées, considérées aux États-Unis comme des mesures protectionnistes à bannir.

Question semences, un agriculteur pourra voir ses « biens saisis » et ses « comptes bancaires gelés » s'il n'est pas en mesure de prouver l'origine certifiée de ses semences, cela sur simple présomption de contrefaçon.

Des tribunaux spéciaux composés d'avocats d'affaires (juges et parties) seront chargés de défendre les droits des multinationales devant les états et collectivités. Wikileaks révèle que les preuves présentées au cours de ces audiences peuvent rester secrètes !

Un traité de libre-échange analogue (ALENA) lie les États-Unis au Canada et au Mexique depuis 20 ans. Tous les procès intentés par des multinationales américaines ont été perdus par ces deux pays et des centaines de millions de dollars gagnés par les entreprises plaignantes. Dans son article du Monde Diplomatique, Lori M. Wallach parle d'une « extorsion légalisée ».

Avec cet accord, l'interdiction d'exploitation des gaz de schiste en France deviendrait caduque. Ainsi, une société américaine qui souhaitait exploiter du gaz de schiste sous le fleuve Saint-Laurent réclame 250 millions de dollars au gouvernement canadien suite au moratoire interdisant cette activité au Québec.

Si cet accord de libre-échange est adopté par le Parlement Européen, la dérégulation sera totale sur les placements bancaires à haut risque, accordant l'impunité aux requins de la haute finance. Les armes seront en vente libre comme aux États-Unis où l'on assiste à de nombreuses fusillades dans les écoles et sur les campus. Le salaire minimum sera supprimé et il faudra cumuler 2 ou 3 CDD payés une misère pour survivre. Lorsqu'ils auront un emploi, les travailleurs seront au régime Mc Donald's ou Disney et devront s'estimer contents d'être embauchés par une entreprise « prestigieuse ».

En fait, c'est tout le système juridique qui devra être refondu, avec la dissolution des acquis sociaux. Le projet précise en effet que « les pays signataires assureront la mise en conformité de leurs lois, de leurs règlements et de leurs procédures avec les dispositions du traité » (Lori M. Wallach). Avec la saturation du système judiciaire français, on n'est pas sorti de l'auberge !

Comme le signal Raoul Marc Jennar, auteur d'un livre sur le traité, « on engage le pays et son peuple dans des négociations qui comportent des choix de société essentiels, sans que ni les élus de la nation, ni le peuple lui-même ne soient consultés. »

Cela vous étonne de savoir que l'UMP est favorable à ce traité ? En tout cas, il se garde bien d'en parler dans ses clips de campagne pour les élections européennes. Ce projet de libre-échange est défendu par José Manuel Barroso, David Cameron, Angela Merkel...et François Hollande. Parmi les centristes, l'ancien ministre des finances Jean Arthuis y est fermement opposé.

Les seuls partis qui se sont ouvertement déclarés opposés au traité de libre-échange transatlantique sont Europe Écologie-Les Verts, le Front de Gauche et le Parti Pirate.

Mais José Bové, candidat d'EELV très impliqué au Parlement Européen, vient de révéler que Jean-Luc Mélenchon ne mettait jamais les pieds à Strasbourg, si ce n'est pour toucher son salaire de député européen ! De même pour les 3 députés FN absents aux séances importantes de l'assemblée. Malgré tout, les sondages placent le FN en tête des intentions de vote ! Les français veulent-ils un retour à l'ancien franc ?

Certes, le Parlement Européen a peu de pouvoir, contrairement à la Commission Européenne, mais il est capital de manifester notre opposition au traité TAFTA, ou Grand Marché Transatlantique, en votant pour une liste qui y est opposée le 25 mai. Il en va de notre avenir et de celui de nos enfants. Il est encore temps d'empêcher l'instauration d'une dictature mondiale aux mains des multinationales qui gouverneraient par la peur et l'arbitraire. Il suffit d'afficher notre détermination.

Article publié le 18 mai 2014 par Yves Tissier sur Urticamania et vegetari1.net

Sources principales :

  • Raoul Marc Jennar, Le Grand Marché Transatlantique – La menace sur les peuples d'Europe, éd. Cap Bear, 2014, 64 pages, 5€. www.capbearedition.com

  • Lori M. Wallach, Le Traité Transatlantique, un typhon qui menace les européens, Le Monde Diplomatique, novembre 2013.

http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/WALLACH/49803

  • Jean Arthuis, 7 bonnes raisons de s'opposer au traité transatlantique, Le Figaro, 10 avril 2014.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/10/31001-20140410ARTFIG00323-jean- arthuis-7-bonnes-raisons-de-s-opposer-au-traite-de-libre-echange-transatlantique.php

  • Le traité de libre-échange transatlantique : la fin du projet européen ? Europe Écologie 2014 n°1 avril 2014.

Published by ISISRET
commenter cet article

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact