Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 20:59

 

 

Vous êtes tous invités à venir visiter mon nouveau site consacré au végétarisme, avec un livre de 200 pages illustré en couleurs et téléchargeable gratuitement (format PDF).

 

www.vegetari1.net


 

Fotosearch k1237491 web web

 

Être végétarien,

le bon choix ?

  • pour votre santé
  • pour la préservation de l'environnement
  • pour la protection animale
  • pour votre épanouissement personnel

 

Repost 0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 19:47

 

  • Au printemps dernier, nous nous sommes largement fait l'écho de la diffusion par Arte du documentaire L'Ortie, vers un jardin sauvage, ce qui a valu à Urticamania une audience record. Le reportage, réunissant également les 3 autres émissions sur l'if, le lotus et l'arabette, sera bientôt disponible en DVD. Pour tout renseignement, s'adresser à production@lemiroir.com, tél : 01 44 24 07 40.

 

  •  Le salon Orties'Folies 2011 aura lieu à La Haye-de-Routot en Normandie. Sa date a été fixée aux 9 et 10 avril 2011. Les films de François Xavier Vives : L'Ortie, vers un jardin sauvage  et celui sur l'if y seront présentés. Les amis de l'ortie espagnols et portuguais seront invités d'honneur l'an prochain. Pour toute précision, s'adresser à Michèle Lesage 27340 La Haye de Routot, e-mail : orfol@aol.com, tél/fax : 02 32 57 35 74.
Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 10:03

 

L'Assemblée Nationale avait voté un amendement visant à exempter les préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) - dont fait partie le purin d'ortie - de l'obligation d'une autorisation de mise sur le marché en vue de sa commercialisation. Mais l'industrie chimique a implanté ses hommes de main aux places stratégiques. Une commission mixte paritaire, dans laquelle l'UMP est majoritaire, a purement et simplement annulé cet amendement lors d'une réunion tenue le 8 juillet dernier.


Dans un courriel daté du 16 août, le député de l'Isère François Brottes fait part de son écoeurement devant la mauvaise foi qui transforme l'Assemblée en " simple chambre d'enregistrement au profit d'intérêts particuliers, dont le gouvernement semble s'évertuer à servir de porte parole docile et d'agent intermédiaire efficace, avec une absence de scrupules des plus obscène ".

 

Texte complet sur le site d'ASPRO-PNPP (voir rubrique Liens)

Repost 0
Published by ISISRET - dans L'ortie et la loi
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 15:18

 

Usage alimentaire


Dans ce cas, c'est l'ortie fraîche qui est choisie. Elle est cueillie au printemps (avril-mai). On peut encore l'utiliser en été à condition de ne récolter que les feuilles supérieures, ou la repousse après fauchage. C'est sous cette forme qu'elle est le plus profitable, certains éléments étant détruits au séchage.

On peut aussi la congeler pour prolonger son utilisation en fin de saison.

Cet usage est prophylactique et permet de maintenir le corps en bonne santé en cas d'emploi régulier.


 

Usage médicinal

 

L'ortie est aussi un complément alimentaire et une plante médicinale de grande valeur. On a le choix entre plusieurs formes : tisane de feuilles sèches, gélules, teinture-mère, ampoules et suc de plantes fraîches.

 

La tisane est l'une des meilleures formes permettant de profiter des bienfaits de l'ortie. Les minéraux sont bien extraits par ce mode de préparation, à condition de laisser infuser une dizaine de minutes. L'ortie ne contenant pas d'huile essentielle, il n'est même pas indispensable de couvrir l'infusion.

La tisane est très économique à l'usage. Les inconvénients sont le goût, qui ne plaît pas à tout le monde et le temps de préparation (voir le test comparatif sur les tisanes du commerce). Tisane d'ortie : étude de prix

 

La gélule est incontestablement un mode d'administration très pratique, mais coûteux. Il y a de grandes différences de prix d'une marque à l'autre, mais deux éléments sont à prendre en considération.

En effet, la plupart des fabricants utilisent encore des gélules en gélatine animale, produites avec des déchets d'abattoir, la peau des porcs en particulier. Ces gélules sont moins chères à produire, mais on éprouvera une certaine répugnance à les utiliser. Seuls quelques rares fabriquants - comme Arkopharma - emploient des gélules en cellulose végétale, qui conviennent aux végétariens.

Autres points importants : la provenance (rarement précisée), l'origine sauvage ou biologique et le mode de fabrication de la poudre contenue dans les gélules. L'idéal est de la poudre de feuilles (ou racines) cryobroyées. C'est à dire que la plante est congelée et broyée telle quelle entre des cylindres en acier, ce qui permet d'obtenir une poudre très fine, mieux assimilée par la muqueuse intestinale. Comme cette technique nécessite des investissements coûteux, elle n'est pas utilisée par tous les fabricants.

Ainsi, les différences de prix importantes que l'on observe d'un fabricant à l'autre sont parfois justifiées.

Comme l'ortie nécessite des traitements de longue durée, la forme familiale en flacon de 150 gélules est plus économique. Malheureusement, Arkopharma ne propose que des boites de 45 gélules. Compter 6 à 8 € pour un flacon de 45 gélules.

 

gélules d'ortie webHeureusement que le produit est bon, car l'illustrateur n'a jamais dû voir une ortie de sa vie, pour dessiner une plante aussi éloignée de la réalité !

 

 

La teinture-mère est peu employée pour l'ortie et ne convient pas aux enfants en bas âge. Elle est mieux adaptée pour la racine d'ortie que pour la feuille.

 

Les ampoules d'extrait d'ortie sont disponibles en magasins de produits naturels. Leur intérêt reste réduit, car la réglementation limite la teneur autorisée en principes actifs des produits à base de plante vendus en dehors des pharmacies. Diantre, on ne va tout de même pas casser le business des officines !

 

Mode de préparation apparu vers la fin des années 90, le suc de plante fraîche permet de bien préserver les principes actifs de la plante. Reste son coût relativement élevé : de 10 à 12 € le flacon de 200 ml pour un traitement de 15 jours environ. En outre, la bouteille doit être conservée au réfrigérateur après ouverture.

 

extrait d'ortie webSuc de plante fraîche Salus

 


Repost 0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 22:48

 

Si l'ortie est reconnue comme l'un des meilleurs remèdes de la goutte - principale forme d'arthrite - , son intérêt pour soigner l'arthrose est moins connu.

 

Rappelons que l'arthrite consiste en dépôts métaboliques douloureux qui s'accumulent dans les articulations du fait d'une alimentation trop riche en protéines. C'est un phénomène réversible.

Au contraire, l'arthrose est une maladie de dégénérescence consistant en une usure du cartilage de l'articulation, du fait d'une sollicitation mécanique excessive de nature sportive ou professionnelle. L'arthrose peut être invalidante et nécessiter la pose d'une prothèse dans les cas graves. Elle est généralement soignée par des antalgiques associés à des anti-inflammatoires.

 

L'ortie ne saurait à elle seule soigner une arthrose, mais, grâce à sa richesse minérale, elle peut aider à la consolidation du cartilage, en traitement de fond. Dans ce but, elle sera utilisée en cure de longue durée, en association avec d'autres plantes aux vertus antalgiques (en cas de douleur) et à effet anti-inflammatoire.

 

Les médecins rédacteurs de l'excellent guide Vidal / Sélection du Reader's Digest (voir bibliographie) recommandent la feuille d'ortie pour cet usage, pris en infusion 3 fois par jour avec des fleurs de reine-des-prés, des feuilles de frêne et des fleurs de verge-d'or. L'effet anti-inflammatoire pourra être obtenu par l'harpagophytum, ou mieux, la curcumine ; l'harpagophytum étant une plante en voie de disparition du fait de sa surexploitation.

 

En usage externe, on pourra recourir, pour leur action antalgique, à des massages doux à base d'huile essentielle de gaulthérie, que l'on peut associer à de l'H.E. d'eucalyptus citronné (anti-inflammatoire remarquable), à raison de 5% de chaque dilué dans de l'huile végétale de sésame non grillé. Attention, il est nécessaire de bien se laver les mains après usage avec du savon, ce produit étant très irritant pour les yeux. Autre inconvénient, l'odeur forte du produit se dissipe au bout de 3/4 d'heure environ, quand il est absorbé par la peau. C'est pourquoi il faut réserver ces huiles essentielles - par ailleurs très efficaces - aux douleurs chroniques et tenaces.

Pour ceux qui sont réfractaires à tout traitement chimique, on a là un bon moyen de procurer un net apaisement, à condition de persévérer plusieurs semaines.

Eviter l'usage externe de l'H.E. de romarin camphré en cure de longue durée, surtout si l'on a de la tension ou des problèmes hépatiques.

Par contre, on pourra ajouter au mélange cité plus haut de l'H.E. de katrafay (Cedrelopsis grevi  H. Baillon), plante originaire de Madagascar encore peu connue en France. Le katrafay est très utilisé dans la pharmacopée malgache pour ses puissantes propriétés anti-inflammatoires (sesquiterpènes) et toniques ; son odeur boisée est agréable.

 

Bien entendu, une étroite surveillance médicale est indispensable. Le mieux serait de trouver un médecin référent (généraliste ou rhumatologue) compétent en phytothérapie, mais ils sont encore bien rares.

La médecine par les plantes fut à l'honneur durant la 2ème guerre mondiale ; c'est aussi le cas aujourd'hui dans des pays fortement touchés par la crise comme Cuba ou la Lettonie. La restriction du pouvoir d'achat qui se profile en Europe va peut être nous inciter à nous tourner un peu plus vers les plantes médicinales, au grand bénéfice de notre santé. Notre système de soins - à commencer par l'Assurance Maladie qui ne rembourse plus grand-chose - semble en effet avoir atteint ses limites. 



Repost 0
Published by ISISRET - dans Phytothérapie
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 15:51

 

Quand on veut justifier une idéologie, n'importe quel exemple peut faire l'affaire, même l'ortie. Qu'importe si le livre que l'on considère comme "la parole de Dieu" (la Bible) a été altéré par de multiples manipulations au fil du temps, de façon à écarter tout ce qui ne cadrait pas avec la doctrine que l'on cherchait à imposer. Qu'importent aussi toutes les découvertes scientifiques qui contredisent une création remontant à 4000 ans avant J.C.. Le gavage des esprits n'a pas de limites quand l'auditoire abandonne tout sens critique.

 

Dans le magazine en ligne Creation Matters de mars-avril 2008, Stephen B. Austin dresse un portrait relativement exact de l'ortie. Puis, en guise de conclusion, il en déduit "le paradoxe" de cette plante de la façon suivante :


" Notre Dieu Créateur plein d'amour, le Seigneur Jésus-Christ, a créé cette plante pour le bénéfice de Sa création - les hommes qu'il aime et les animaux de Sa création. Les poils urticants sont de toute évidence le résultat du péché d'Adam (Génèse 3). Pour nous, ils sont le souvenir du péché dans nos vies, qui nécessite d'être recouvert par le sang de Son Fils Jésus-Christ ".

[...]

" Nous attendons le moment où la nature sera délivrée de sa servitude, et où des choses telles que les épines, les plantes-poison et l'ortie seront une chose du passé ".

 

Cette attente du retour d'un paradis perdu nous paraît légitime, mais dépend avant tout de notre propre attitude envers les autres. Dans cette optique, on peut en effet imaginer une future Paix universelle, où l'homme devra débarasser la Terre des épines des plantes devenues inutiles. Mais ce serait faire preuve d'une grande ingratitude que de vouloir exterminer l'ortie de la surface de la Terre. C'est bien méconnaître sa nature secourable.


D'autre part, il nous paraît pour le moins simpliste de penser que les poils urticants de l'ortie sont le résultat du péché d'Adam. La fable du jardin d'Eden, où la Chute est provoquée par la Femme tentée par le Serpent nous paraît très loin de la réalité. C'est plutôt un prétexte pour faire endosser à la femme une situation navrante, en justifiant par la suite toutes les ignominies à son encontre.

 

Personnellement, si j'ai la plus haute estime et un immense respect envers celui que l'on appelle Jésus de Nazareth, je ne pense pas qu'il soit le Dieu créateur à l'origine de toute chose et de tout être, mais plutôt l'un des intervenants majeurs dans l'évolution de notre univers ; de même, je pense qu'il est un exemple à suivre, plutôt que celui qui a racheté notre karma en versant son sang. Mais cette opinion n'engage que moi.

 

Si une religion aliène en rendant dépendant, elle devient nocive et inutile. L'homme ne peut trouver sa grandeur que dans la liberté et l'autonomie, alliées au sentiment fraternel.

 

Par le passé, le créationnisme a montré qu'il flirte souvent avec l'idéologie raciste de la suprématie de la race blanche, ainsi qu'avec l'impérialisme militaire américain. Nous voudrions simplement rappeler que l'ortie n'est pas une plante belliqueuse. Elle cherche simplement à se protéger contre ses agresseurs. Elle est aussi un symbole d'indépendance d'esprit, ce dont les créationnistes semblent singulièrement être dépourvus.

 

Enfin, il faut arrêter de croire qu'il n'y a que deux alternatives : le darwinisme ou le créationnisme, comme si une théorie erronée en validait forcément une autre. La réalité est certainement plus compliquée que ces modèles. Le temps approche où nous redécouvrirons nos origines.

 


 

Repost 0
Published by ISISRET
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 11:21

 

Il y a quelques temps, je posais la question suivante à Kiwa Rose, herboriste américaine ayant particulièrement étudié l'ortie :

 

Tu as écrit : " La graine (d'ortie) est beaucoup moins rafraîchissante et asséchante (que la feuille) ". Crois-tu réellement que la feuille d'ortie soit rafraîchissante ? Comment expliques-tu alors que la feuille d'ortie était traditionnellement utilisée comme aliment et comme plante médicinale dans le nord de l'Europe, plus que dans le sud ?

 

Voici sa réponse :

 

" Oui, énergétiquement, je crois que la feuille d'ortie est rafraîchissante (bien que Culpepper et quelques herboristes influencés par Galien l'aient classée comme chaude, à cause de ses poils urticants, je pense) propriété inhérente à sa nature fortement minéralisée. De nombreuses plantes sauvages comestibles sont rafraîchissantes, véritablement, et sont utilisées traditionnellement comme "nettoyeuses de sang" ou plantes altératives, pour un usage printanier, après un long hiver avec peu de nourriture fraîche. Les populations du nord de l'Europe utilisent beaucoup d'aliments/médecines rafraîchissants. J'imagine que cela est dû à la brièveté de la belle saison ; ils récoltaient et utilisaient ce qui était prolifique et disponible. De la même manière, il y a de nombreuses plantes échauffantes qui sont utilisées fréquemment en Europe méridionale... Le thym et le romarin sont tous deux certainement échauffants, et cependant utilisés sous les climats chauds comme remèdes et comme aliment... De façon plus importante, ce sont des plantes à effet diaphorétique [sudorifique] diffus, qui maintiennent la circulation et aident le corps à auto-réguler sa température, tout comme le piment de Cayenne. De même, l'ortie est rafraîchissante ; elle est également nourrissante et reconstituante, ce qui est très important après un long hiver ".

 

Je serai intéressé d'avoir sur ce sujet l'avis d'Anny Schneider, de François Couplan ... ou de toute autre personne qui bénéficie d'une bonne expérience de l'ortie en tant que plante alimentaire ou médicinale.


_______


 

Voici la réponse de François Couplan, qui parle en tant qu'ethnobotaniste :

 

" Personnellement, je n'utilise pas l'ortie en tant que "plante médicinale", mais en tant qu'aliment pour le corps ou l'esprit, gardant en tête l'aphorisme d'Hippocrate " Que ton aliment soit ton médicament ".

 

" L'ortie se montre "équilibrante", plus que "rafraîchissante" ou "réchauffante", ce qui n'est pas la moindre de ses vertus. Elle apporte en effet à l'organisme tous les éléments dont il a besoin, sans l'influencer par la présence d'une essence aromatique, ni se montrer excessivement aqueuse ".

 

" Quant'à sa présence au nord plus qu'au sud, elle s'explique simplement par le fait que l'ortie dioïque,  Urtica dioïca, rare en région méditerranéenne, est à la fois meilleure, plus facilement utilisable et plus fréquente que les diverses espèces méridionales U. atrovirens, membranacea, pilulifera etc ".

 


 


Repost 0
Published by ISISRET - dans Phytothérapie
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 13:21

 

On sait que l'utilisation de la fibre de chanvre s'est développée ces dernières années dans la construction, avec notamment l'utilisation de la laine de chanvre pour assurer l'isolation des bâtiments.

Mais la fibre d'ortie reste oubliée pour le moment, pour des raisons liées à sa culture, comme à son extraction.

 

Cependant, un diagramme publié en 2009 par le Pr. Christophe Baley, de l'Université de Bretagne Sud / Lorient, démontre les extraordinaires propriétés de la fibre d'ortie.

Au niveau de la rigidité, comme de la résistance à la traction, la fibre d'ortie n'a rien à envier aux autres matériaux. Elle s'avère ainsi deux fois plus rigide et résistante que le chanvre et dépasse largement des matériaux comme le verre, l'acier, l'aluminium ou le polypropylène. Seul le lin Hermès s'avère légèrement plus résistant.

 

Les anciens avaient bien compris l'intérêt de la fibre d'ortie, mais notre époque ne lui a pas encore trouvé les applications courantes qu'elle mérite. Il nous reste de gros progrès à faire pour passer de la société du tout jetable, à celle du développement durable.


Repost 0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 12:58

 

Nous avons relevé une information étonnante sur le net. Une équipe de chercheurs croates et macédoniens a réalisé une étude sur l'extrait de feuille d'ortie. Leurs résultats ont été publiés en 2001 dans Acta pharmaceutica, une revue scientifique de Zagreb.

 

Il en ressort que la feuille d'ortie est riche en acides gras saturés (palmitique et stéarique), mais surtout insaturés (oléïque, linoléïque et α-linolénique). L'étude a été menée sur des feuilles deshydratées, sous atmosphère saturée en CO², sous haute pression et à haute température. Après 6 heures d'extraction, l'échantillon analysé a montré des taux de 3,6% d'acide oléïque (mono-insaturé), 20,2% d'acide linoléïque (bi-insaturé) et 12,4% d'acide α-linolénïque (poly-insaturé). Tandis que les acides palmitique et stéarique n'étaient présents respectivement qu'à la hauteur de 6,8% et 1,1%.

C'est là une confirmation des propriétés antioxydantes de la feuille d'ortie. Mais, tout comme les vitamines qu'elle contient, les acides gras de la plante sont sensibles à la lumière et à la température. D'où la nécessité de la sécher à l'ombre et de la conserver à l'abri de la chaleur.

 

On s'attendait à obtenir de tels résultats avec la graine d'ortie, mais, dans la feuille, c'est plus surprenant. Décidemment, l'ortie n'a pas fini de nous étonner.


Repost 0
Published by ISISRET - dans Diététique
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 21:14

 

Tisane d'ortie Test comparatif

(feuilles en vrac)

Marque Label Poids Prix Enseigne Remarques

L'Herbier

de France

BIO

Ecocert

40 g 2,41 € Biocoop

Feuilles broyées

Excellent produit

Qualité homogène

La Vie

en Herbes

AB 50 g 2,95 € Naturalia

Présence de nombreux

fragments de tiges

Goût conforme

Elaboré par des

travailleurs handicapés

Altaïr AB 20 g 3,23 €
Biocoop

Feuilles entières

de couleur claire

Qualité parfaite

Séchage excellent

La Vie Claire AB 25 g 2,88 € La Vie Claire

Feuilles entières

Qualité médiocre

Présence de tiges

et de feuilles noires

(problème de séchage)

Ortie AB

30 g

90 g

180 g

270 g

3,50 €

10 €

18 €

26 €

Chrisitian

Guilleminot

(producteur

dans le Cher)

Port 0608079803

Feuilles broyées

Excellente qualité

Vente directe,

par correspondance

et sur salons

 

 

TISANE D'ORTIE web-copie-1

 

 

Tisane de feuilles d'ortie via Internet

(produits non testés)

Ajouter des frais de livraison

Marque Label Poids Prix Site web Remarques

Le Jardin

du Centaure

AB 25 g 3,20 €

www.

Terroir

Select.com

 
Noailles - 100 g 2,00 €

www.

Noailles.com

Importation

d'Europe de l'Est

Tisane bio

d'ortie

AB 20 g 6,59 €

www.

Paysans.fr

Prix élevé
Salus BIO

15 sachets

(30 g)

3,35 €

www.

Leportail

BIO.com

Conditionnement

intéressant

Ferme des

Peupliers

BIO

20 sachets

(16 g)

2,45 €

www.

ferme-des-

peupliers.fr

dosage un peu

faible des sachets

(0,8 g)

Plantes

d'Auvergne

AB 25 g 4,60 €

www.

cosmetiques-

naturels.com

 

Tisanes

FOUCHÉ

BIO 50 g 8,05 €

www.

fouche1820

.com

Prix prohibitif

Ortie

d'Europe

- 100 g 5,40 €

www.

the-shenti

.fr

Importation

d'Europe de l'Est

Feuilles d'

Ortie BIO

BIO

100 g

300 g

1 kg

5,40 €

10,80 €

27,00 €

www.

espritsante

.com

Origine France

(Ardèche)

Herboristerie

du Palais Royal

Michel Pierre

-

200 g

500 g

1 kg

11,00 €

21,50 €

35,00 €

www.

herboristerie

.com

Ortie sauvage

Origine France

(Maine et Loire)

 

Bonne dégustation !


Repost 0

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact