Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:34

 

Après le Québec, l'Europe subit depuis quelques jours une vague de froid qui fait mourir les hirondelles en masse. Epuisées par leur migration, elles sont paralysées par les basses températures, qui les bloquent dans leur nid et empêchent le développement des insectes dont elles se nourrissent.

 

En Lettonie (pays balte), où il y avait un mètre de neige l'hiver dernier, la petite ortie (Urtica urens) commence seulement à se développer. Dans ce pays froid, aux étés courts, la nourriture venait souvent à manquer au printemps, jusqu'à l'introduction tardive de la pomme de terre au XIXème siècle. Naturellement, la population s'est tournée vers les ressources sauvages de la nature : jus de bouleau, miel, fruits sauvages, champignons, poissons de rivière, gibier... et bien entendu l'ortie, qui est la première plante comestible à pousser à la fonte des neiges.

Aujourd'hui encore, l'ortie fraîche subsiste comme ingrédient de la soupe chez les lettons attachés à leurs traditions populaires. Dans ce pays rude, les habitants ne savent que trop le secours qu'ils peuvent attendre de cette plante providentielle.

Même si la moitié des lettons habitent aujourd'hui dans la capitale Riga, ils n'oublient pas pour autant ce à quoi leurs ancêtres ont dû leur survie. Converti tardivement au christianisme, ce peuple courageux, martyrisé tout au long de son histoire, fait preuve depuis toujours d'un amour profond de la nature.


Jeunes orties Lettonie webPetite ortie lettone, le 8 mai 2010

 

Peuple méconnu, les lettons sont passionnés par les fleurs et le chant choral. Ci-joint un lien vers leur sublime hymne national link


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact