Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 15:51

 

Les mentalités seraient-elles en train de changer dans le monde agricole ?

 

Dans Les vertus de l'Ortie, je signalais qu'une douzaine de thèses universitaires ont été consacrées à l'ortie - rien qu'en France - ces 20 dernières années, principalement en pharmacie, mais aussi en biologie, en médecine vétérinaire et en ethnologie.

 

Le monde agricole commence à prendre conscience tardivement des bienfaits que l'ortie peut nous procurer ; en premier lieu dans l'alimentation animale, mais aussi pour l'enrichissement des sols dénaturés par l'abus d'engrais chimiques et de pesticides. Il est grandement temps de réagir, car nos principales régions productrices sont devenues complètement dépendantes de ces produits du fait d'une monoculture intensive. Claude et Lydia Bourguignon sont venus nous le rappeler dans le film Solutions locales pour un désordre global de Coline Serreau, ainsi que dans le dernier documentaire d'Arte consacré à l'ortie (voir en bas de la rubrique Liens ).

 

Il y a quelques mois, j'ai été approché par un éleveur avicole désireux de remplacer le soja qu'il distribue à sa volaille par de l'ortie. Pas facile de changer ses méthodes de travail dans un " petit " élevage de 10 000 volailles en vase clos. Mais, avec de la bonne volonté et de l'ingéniosité, on y arrive.

 

Dans le même temps, c'étaient les élèves de Terminale d'un lycée agricole de Loire Atlantique qui me demandaient conseil au sujet de leur mémoire consacré à notre dame l'ortie. Ce choix est d'autant plus symbolique qu'il préfigure sans doute d'un retournement de tendance dans ce milieu très soumis aux lobbies de l'agro-chimie, qui règnent en maîtres au Ministère de l'Agriculture, comme à la FNSEA ou à l'INRA. Du reste, ces jeunes bacheliers eurent à affronter quelques rebuffades, y compris dans le camp des défenseurs de l'ortie !

 

Ces élèves ont lancé un petit sondage sur un forum agricole, dont il ressort que 64% des interrogés estiment que l'ortie a un potentiel d'avenir dans le domaine agricole. C'est le signe d'une évolution des mentalités. Que l'on pense qu'il y a à peine une dizaine d'années, le Larousse Agricole l'ignorait purement et simplement.

 

En l'occurence, la persévérance de ces élèves a finit par payer. Epaulés par l'une de leurs enseignantes, ils ont décroché le 1er prix des lycées agricoles de leur région dans le cadre de l'opération Terrenales 2010 , avec une prime de 2500 € à la clé.

 

Leur travail est honorable. Je regrette simplement qu'ils n'aient pas eu la correction de citer ce blog, dont ils se sont largement inspirés pour mener à bien leur enquète.

On pourra trouver l'intégralité de leur rapport en format PDF sur le site d'ASPRO-PNPP en rubrique Liens.


Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 18:03

 

Nous avons volontairement choisi un gros caractère pour ceux qui disposent d'un petit écran ou d'une mauvaise vue. Si cependant vous souhaitez agrandir (ou réduire) le texte de ce blog, vous pouvez le faire facilement. Pour ceux qui utilisent Mozilla-Firefox comme navigateur, il suffit de cliquer sur Affichage  en haut de votre écran, puis sur Zoom  et Agrandir Ctrl++.

Si malgré tout vous avez du mal à lire le texte par manque de contraste, il est probable que votre écran est mal réglé et manque de luminosité.

 

Pour ceux qui veulent contacter l'administrateur de ce blog, il y a 2 solutions. Soit vous pouvez laisser un commentaire en bas d'un article, sachant que votre texte sera visible par d'autres internautes. Vous pouvez aussi cliquer sur Contact  tout en bas de page, en-dessous de Si vous avez apprécié ce blog, faites-le découvrir à vos amis.

 

Sachez aussi qu'il y a une distinction très nette entre les  pages et les articles

Le contenu des pages est statique, un peu comme sur un site internet. Dans le cas présent, il correspond au texte d'une conférence faite à Lyon il y a un an, et résume mon livre publié au Courrier du Livre en avril 2009. 

Au contraire, les articles du blog sont plus en phase avec l'actualité et développent des points particuliers, pas forcément abordés dans le livre. En fait, les deux sont complémentaires. D'un autre côté, certains aspects de l'ortie (arbre généalogique de l'ortie, traditions populaires, usages textiles etc) ne seront pas traités sur ce blog, de façon à ne pas cannibaliser le livre, ni essuyer les foudres de mon éditrice. Sachez cependant que les premières pages du livre Les vertus de l'Ortie sont visibles sur le site de l'éditeur (voir en haut de la rubrique Liens ).

 

A bientôt sur Urticamania.


Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:31

 

Pour ceux qui auraient raté l'excellent reportage d'arte  sur l'ortie (43 mn) ou qui voudraient le revoir, sachez qu'il sera rediffusé le samedi 12 juin à 11h00.


Autrement, le site d'arte propose 4 extraits du documentaire de François-Xavier Vives, parfaitement commenté par Marie-Christine Barrault :

  • un extrait de 3'15"
  • + 3 bonus
    • Un repas tout à l'ortie (7'30")
    • La mort des sols (6')
    • Les "arbres-orties" d'Australie (7'25")

Les principaux intervenants étant François Couplan, Bernard Bertrand, Alain Baraton, Claude et Lydia Bourguignon, Gilles Clément, Jacques Thierry...

 

Cliquer sur le lien suivant pour voir ces extraits link

 

Précision technique :

Arte change de fréquence TNT dans la nuit du 7 au 8 juin 2010 à minuit. Pour continuer à la capter après cette date, il faudra actionner la recherche automatique de chaines de votre décodeur TNT.

 


Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 21:44

 

Cette recette ultra simple est à la portée de tous.


Il suffit de laisser infuser une poignée de feuilles d'orties sèches dans un demi-litre d'eau bouillante. Couvrir et laisser reposer une nuit avant de filtrer. Ajouter ensuite 150 g de savon liquide (soit environ un verre à moutarde) et une demie cuillère à café d'huile d'amande douce. Si l'on dispose d'huile d'argan ou de noyaux d'abricot, c'est encore mieux. On peut aussi ajouter une cinquantaine de gouttes d'huile essentielle de lavande  ou de cèdre bio. Agiter le mélange, mettre en bouteille et étiqueter. C'est prêt !

 

D'après Piers Warren

Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 19:12

 

Cette petite localité de l'Allier, située au nord de Montluçon, accueille le 13 juin 2010 sa 6 ème Fête de l'ortie et ses amies les plantes sauvages, de 9 h à 19 h (entrée 2 €). Certes, la fête est modeste, mais on est loin des coteries et mesquineries que l'on rencontre dans d'autres organisations...

 

Imaginez une femme passionnée par la dentelle qui découvre la ramie (cousine chinoise de notre grande ortie) en 1999. Elle s'aperçoit que le fil de ramie est plus facile à travailler que le fil de lin qu'elle employait jusqu'alors. C'est le début d'une passion qu'elle communique à une trentaine de dentellières de sa région. Ces femmes réalisent des ouvrages qu'elles exposent dans leur Musée de la Dentelle (tél. 04 70 06 92 69).


Si l'on trouve sur le marché des vêtements en ramie (chemises, sahariennes etc) de qualité médiocre, cela est dû aux traitements chimiques agressifs que leur font subir les chinois qui produisent cette fibre. Celle utilisée par Madeleine Hamon provient de France (Ets Bastien à Beauvois en Cambrésis) et déteint une résistance à toute épreuve. Ce n'est pas un hasard si l'on utilisait autrefois la fibre d'ortie pour faire des cordes d'arc et des filets de pêche.

 

SNV82143-copie-3.JPG

 

SNV82144

SNV82141

 

SNV82151

 

SNV82145

 

SNV82154

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:11

Ceux qui visitent régulièrement ce blog doivent trouver qu'il ne se passe pas grand'chose de nouveau depuis quelques semaines. En fait, j'ai été victime de graves problèmes de santé et j'entame depuis peu la rédaction d'un nouveau livre consacré au végétarisme, qui devrait faire sensation.

Mais je voudrais tout de même vous parler d'un livre prodigieux, la bible de l'ortie. Oui, je sais, j'ai aussi écrit un livre sur l'ortie qui n'est pas mal non plus et se vend plutôt bien. Mais là, il s'agit d'un ouvrage en anglais, paru en 2004, écrit par un professeur de biologie britannique à la retraite, également photographe, qui y a consacré quinze ans de sa vie. C'est un monument, en noir et blanc, mais on trouve les photos couleur en haute définition sur un CD Rom joint. Donc les propriétés médicinales ne sont pas traitées comme je l'ai fait, mais pour le reste, c'est un mine de renseignements. Le livre figurait déjà en bibliographie. J'en rappelle le titre :
A natural history of neetles de Keith G R Wheeler (306 pages)
ISBN 141202694-6
Il y a un an, j'avais voulu commander ce livre à la librairie anglaise WH Smith à Paris. On m'avait dit qu'il était épuisé. Finalement, je l'ai trouvé sur Internet à la librairie NHBS, qui est spécialisée en livres sur l'écologie.
Celà m'a coûté 23 £ 50 avec les frais de port (soit 28,46 € avec les frais de change), et le délai d'expédition était d'une dizaine de jours.
Quand j'aurai un peu de temps de disponible, je publierai quelques informations extraites du livre. Mais il y a déjà pas mal de matière sur le blog.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 16:31


Les orties sont hérissées de deux types de poils en silice, qui recouvrent leurs feuilles, leurs tiges et leurs fruits. Les poils les plus petits sont inoffensifs, tandis que les plus grands sont de véritables seringues hypodermiques prêtes à injecter sous la peau au moindre contact les toxines chimiques contenues dans l'ampoule située à leur base (histamine, acétycholine, sérotonine et acide formique). La densité de ces poils urticants varie suivant l'espèce d'ortie, la partie de la plante et le fait que la plante a ou non été fauchée ou broutée. Par exemple, la grande ortie rencontrée en sous-bois est très peu urticante. Elle n'a pas besoin de se protéger, car elle n'est broutée qu'occasionnellement par du gibier de passage, qui ne prélèvera que la partie supérieure tendre de la plante, sans mettre l'existence de celle-ci en danger. Les insectes aussi s'en rendent compte comme le prouve la photo ci-dessous.



Vous savez maintenant où il faut aller pour cueillir des orties moins venimeuses.

En ce qui concerne la manière de saisir l'ortie sans se piquer, le plus simple est de mettre un gant en caoutchouc épais à une main et de tenir une paire de ciseaux dans l'autre pour couper les tiges. Si l'on n'a pas de gants, il vaudra mieux saisir la tige d'ortie à la base, là où elle a très peu de poils urticants, mais la tige fibreuse risque d'être difficile à casser, sauf chez les jeunes orties au printemps.

On peut aussi tenir les feuilles supérieures d'ortie entre le pouce et l'index, de part et d'autre de la tige, et remonter la main en serrant. Les poils de la grande ortie étant en majorité obliques et dirigés vers la pointe de la feuille, on ne craint généralement pas de piqûre de cette manière. Mais cette méthode ne fonctionne pas avec la petite ortie (Urtica urens).

La pluie ou la forte chaleur n'empèchent pas les orties de piquer, elles atténuent seulement l'intensité de la piqûre.

Autre technique qui semble donner de bons résultats : avant de cueillir des orties, il faut se passer la main plusieurs fois dans les cheveux, paume et dos. Et bonne chance à ceux qui veulent trouver une explication.

Certains paysans prétendent aussi pouvoir cueillir les orties sans se piquer en retenant leur respiration. Il semblerait que cela fonctionne avec certaines personnes. C'est tout le mystère de cette plante magique.


L'urtication est un remède de choc qui consiste à se (faire) fouetter le dos ou les articulations douloureuses avec un bouquet d'orties pour soigner ses rhumatismes. Certes, le traitement est désagréable sur le moment, mais le soulagement est bien réel ensuite. Cette technique, utilisée depuis l'antiquité, est utilisée un peu partout dans le monde, principalement en zone tempérée. Son efficacité a été confirmée scientifiquement par un test clinique britannique.

Pour être efficace, l'urtication doit durer 30 secondes par jour et être poursuivie de 1 à 7 jours. Elle ne doit pas être pratiquée chez les enfants et les femmes enceintes.


Il est bien évident que l'utilisation d'espèces tropicales d'ortie n'est pas du tout recommandée pour l'urtication. La piqûre de la plupart d'entre elles est extrèmement douloureuse, avec des séquelles qui peuvent durer plusieurs mois dans certains cas. N'oublions pas que l'ortie est plutôt une plante de climat tempéré-froid, en particulier la grande ortie (Urtica dioïca).


 

Et si l'on se pique quand même ?

Pas de panique ! Il suffit de frotter la zone piquée avec des feuilles d'ortie écrasées, ou encore des feuilles d'oseille ou de plantain. Ça n'enlève pas complètement l'irritation, mais ça l'apaise sensiblement.


Pour conclure, à tous ceux qui craignent les piqûres d'ortie, j'offre ce très beau commentaire de François Couplan :

Quant'à l'ortie, quoique je fasse, j'ai toujours fini par me faire piquer. Et même si le plantain marche bien pour calmer la douleur, une démangeaison persite habituellement. Ce qui change, c'est la façon dont j'aborde la situation. Parfois, cela m'ennuie d'avoir mal. A d'autres moments, cela me fait ressentir très fort la relation à la plante et la gêne physique devient alors une émotion poignante qui m'unit à l'ensemble du vivant.


Lien vers une vidéoaméricaine montrant la manière de cueillir les orties sans se piquer (Youtube 3'46") link


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 19:26

  • Pourquoi il faut voter
Il faut voter aux prochaines élections du parlement européen, parceque le pouvoir jadis détenu par les Etats est progressivement transféré au niveau de l'Europe, qui légifère dans un grand nombre de domaines ; ces réglements se substituant progressivement à ceux des pays adhérents à l'Union Européenne.
Or, jusqu'à présent, ce sont les multinationales qui influent le plus sur la réglementation, par leur intense lobbying auprès des institutions de Bruxelles. Il est capital que les citoyens ne renoncent pas à ce droit démocratique qu'ils détiennent et fassent entendre leur voix, afin d'exercer un véritable contre-pouvoir.


  • Pour qui il faut voter
Sur Urticamania, nous défendons la biodiversité, l'agriculture biologique et les libertés individuelles. Nous refusons la main-mise politique des multinationales qui nous imposent leurs pesticides, engrais chimiques et OGM. EUROPE ECOLOGIE défend toutes ces valeurs. Nous sommes heureux qu'Eva Joly, pour qui nous avons une grande estime, ait rejoint cette liste écologique. Loin des dissensions, de la corruption et des dérives mafieuses des grands partis, EUROPE ECOLOGIE nous paraît la seule liste à avoir un véritable idéal humanitaire. C'est le moment de faire entendre notre voix.

Créditée de 11% d'intentions de vote, la liste EUROPE ECOLOGIE est en mesure d'envoyer 6 à 8 représentants au Parlement Européen et de peser sur les décisions de l'assemblée d'une manière significative, en collaboration avec les listes écologiques des autres pays européens. Même si l'avenir paraît sombre, c'est le moment d'affirmer nos convictions et de poser les jalons de la société dans laquelle nous voulons vivre : un monde sain, juste, équitable et en accord avec la nature.
Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 15:33

Les liens figurent dans le pavé "Liens", en colonne de droite.


  • Fabrication du purin d'ortie par Raymonde Gall, agricultrice aveyronnaise. ***
(Vidéo bonus du film L'ortie fée de la résistance de Perrine Bertrand et Yann Grill, éd. de Terran, 2008).


  • Reportage TF1 chez Marie-Hélène Petitdemange, éleveuse ovine dans les Hautes Pyrénées. ***


  • Reportage de FR3 Limousin chez Dominique Jeannot, "ortieculteur" et président de l'association des amis de l'ortie. ***


  • L'ortie vue par Bernard Bertrand, "écrivain-paysan" spécialiste de l'ortie et porte-parole de l'association des amis de l'ortie. ****

  • 2 reportages télé relatifs à "la guerre de l'ortie" (2006) ***

Partager cet article
Repost0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:29

Vous voulez en savoir plus sur l'ortie, ou simplement faire un cadeau utile, c'est le livre qu'il vous faut.

"Les vertus de l'ortie" de Yves Tissier aux éditions Le Courrier du Livre (160 pages, 16 €).


Disponible chez l'éditeur (voir rubrique "Liens"), à la librairie La Cornaline à Paris ou chez votre libraire habituel.
Code ISBN 978-2-7029-0705-4
Les droits d'auteur sont intégralement versés à 5 associations humanitaires.



L'avis de Potins d'Orties, le bulletin de l'Association des Amis de l'Ortie :

...une bonne compilation des données concernant l'Ortie, illustrée de photos originales de qualité...un ouvrage à recommander.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact

Archives