20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 14:44

 

Question d'une lectrice :

 

Je me fais régulièrement des infusions concentrées d'ortie, soit 30 grammes d'ortie séchée pour 1 Litre d'eau bouillante tel que suggéré par Susan Weed herboriste américaine reconnue. Je bois ce litre sur 2 jours et je constate que la couleur de l'infusion devient de plus en plus verte même un vert aqua en dépit du fait que les plantes ont été enlevées. Cette couleur est-elle due à un phénomène d'oxydation du fer présent? Si oui, ce fer est-il toujours bénéfique et assimilable par l'organisme? Et que pensez-vous du ratio de 30g de plante pour 1 litre d'eau?

Sylvie

 

Votre question est intéressante.

Personnellement, je ne raisonne pas en poids, mais plutôt en volume. Cependant, en mettant des feuilles d'ortie sur la balance, je suis effaré par les quantités conseillées par Susan Weed. (Il faut toutefois être sûr qu'elle parle bien d'orties sèches et non fraîches, ce qui changerait la donne). En ce qui concerne la teinture-mère d'ortie notamment, le dosage conseillé par les herboristes américains est très important. Mais il faut être prudent, car plus un dosage est élevé, plus les risques d'effets secondaires sont présents. Et l'ortie n'est pas une plante complètement anodine. J'ai rencontré une femme qui l'utilisait à forte dose ; cela lui avait complètement bloqué les urines (oligurie). Par ailleurs, vous ne précisez pas la durée du traitement. A mon sens, un dosage aussi élevé n'est justifié que dans des cas très précis (forte anémie ou crise de goutte par exemple) et sous un strict contrôle médical.

En ce qui me concerne, je bois une grande tasse de tisane d'ortie tous les matins à raison d'une boule à thé de feuilles sèches broyées, soit environ 1 à 2 grammes. Je ne suis ni chimiste, ni herboriste, mais à mon avis le changement de couleur de la tisane qui noircit au bout de quelques heures est dû à un phénomène d'oxydation et doit donc être évité, comme je l'ai déjà signalé. Je suis donc opposé au fait de préparer de la tisane longtemps à l'avance, même en la conservant au frais.

On sait que certains composants de l'ortie sont instables et facilement détruits au séchage, à la lumière en particulier. Pour conserver à la plante le maximum de ses composants, il faut donc utiliser des feuilles d'excellente qualité (ce qui n'est pas si courant sur le marché) et éviter tout traitement qui pourrait altérer ces éléments.

Je connais mal Susan Weed, mais le peu que j'en ai vu sur Internet ne m'a pas convaincu. Je la trouve trop fantaisiste, même un peu "allumée". Elle est peut-être un peu chamane, mais le métier d'herboriste nécessite une grande rigueur. Cependant, il y a aux Etats-Unis de grands herboristes, non traduits en français et complètement inconnus en France. Je pense par exemple à John Christopher ou David Hoffman. Les femmes ne sont pas en reste, avec Kiwa Rose, Anny Schneider (québécoise) et surtout Henriette (finlandaise), l'une des plus grandes herboristes actuelles.

J'espère avoir éclairé votre lanterne.

 

 

Partager cet article

Published by ISISRET - dans Phytothérapie
commenter cet article

commentaires

Delizy 30/12/2010



Oui, je confirme 1.5 à 2g par tasse de 250ml


 



chantal 08/09/2013

bonjour
1,5 a 2gr de feuilles seches representent combien de gr de feuilles fraiches
merci pr vos renseignement

sam 06/03/2014

Bonjour,

je vis en région parisienne et je recherche un magasin bio ou une herboristerie de qualité ou acheté justement de l'ortie en feuille pour en faire des tisanes , mais aussi d'autres plantes.
Pourriez-vous me conseiller svp ???

Merci beaucoup ! :)

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog