Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 11:32

 

On sait que les Crétois détiennent une longévité exceptionnelle, associée à une fréquence remarquablement faible de "maladies de civilisation" telles que obésité, infarctus du myocarde, diabète, cancer, ostéoporose etc.
Mais le régime alimentaire des Crétois ne se limite pas à une abondance de légumes, copieusement arrosés d'huile d'olive, assortis de quelques figues et occasionnellement accompagnés d'escargots, de poisson ou de fromage de brebis... ainsi qu'à la rareté de la viande (de chèvre et de brebis, principalement). Les vieux paysans Crétois récoltent plus d'une centaine de plantes sauvages comestibles dans la nature, dont environ 10% sont endémiques, c'est à dire spécifiques à la flore de l'île. Dans une analyse qui n'a pas la prétention d'être exhaustive, François Couplan en a relevé 91, plus ou moins couramment employées.  Comme on le voit, cela ne se limite pas au pourpier, comme certains auteurs le laisseraient supposer.

Durant la terrible occupation allemande de la 2ème guerre mondiale, les représailles aux actions de la résistance furent impitoyables. Dix Crétois furent fusillés pour un soldat allemand tué et des villages entiers furent rasés. L'économie de l'île en resta exangue durant plusieurs années. Naturellement, la population se tourna vers l'ortie pour survivre. Les feuilles d'ortie adultes étaient alors bouillies, puis mélangées froides à d'autres plantes en salade.
Aujourd'hui, seules les jeunes feuilles sont consommées, crues ou cuites. Mais il faut préciser que l'espèce la plus savoureuse, la grande ortie (Urtica dioïca) est absente de l'île, où l'on ne trouve que l'ortie romaine (U. pilulifera), l'ortie à membranes (U. membranacea) et la petite ortie (U. urens). On les rencontre principalement aux abords des bergeries, où la terre est riche en matière organique.

Avec 82 kcak/100g, l'ortie apporte en effet plus de calories que la pomme de terre et elle possède l'un des taux de protéines les plus élevés du règne végétal, soit 6 à 9 g/100g, contre 1 à 2 g/100g pour la majorité des légumes cultivés. Cela sans compter sur sa richesse en vitamines et minéraux (calcium, phosphore, potassium, fer, magnésium, vitamines A et C en particulier).

Les Crétois, dont on connait le caractère libre, indépendant et hospitalier, ont trouvé dans l'ortie une alliée pour les aider à traverser les épreuves de la vie.


Source : Le véritable régime crétois, François Couplan, Fayard, 2002.link
(Le livre a été réimprimé récemment aux éditions Sang de le Terre).

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Diététique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact