Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 10:17

 

 

L'ortie, dont les poils urticants sont redoutés par les humains comme par les animaux, comporte quelques imitations. Ces copies peuvent parfois rebuter par leur odeur fétide, mais leurs poils ne piquent pas.

Appartenant à la famille des lamiacées (ex-labiées), on les reconnaît à leurs feuilles opposées, avec des fleurs en forme de gueule de loup à l'aisselle des feuilles. Les principales familles sont le lamier (blanc, jaune, pourpre, tacheté...), le stachys et le marrube (blanc, noir). Ce sont toutes des plantes vivaces.

 

FAUSSES ORTIES

308 : Marrubium vulgare ; 309 : Stachys sylvatica ; 310 : Stachys germanica ;

 311 : Lamium galeobdolon ; 312 : Lamium maculatum ; 313 : Lamium purpureum

Planche extraite de l'Atlas botanique illustré de Carl Hoffmann (1884). 


 

 

LAMIER BLANC 1 webLe lamier blanc ou "ortie blanche" (Lamium album) est le plus répandu. Il forme souvent des massifs à côté de la grande ou de la petite ortie. Il a du reste la même hauteur que cette dernière (60 cm) et ses feuilles dentelées sont pointues. Bien que de moindre valeur que l'ortie, le lamier blanc est comestible et partage une partie des propriétés médicinales de l'ortie.

 

Il en existe une espèce à fleurs jaunes, qui possède à peu près les mêmes caractéristiques. C'est le Lamium galeobdolon  (ou Galeobdolon luteum  ), communément appelé "ortie jaune" ou lamier jaune.

 

Lamier tacheté

 

Le lamier pourpre (Lamium purpureum), aux petites feuilles rondes virant au pourpre, est répandu dans les jardins. Il se distingue par son odeur fétide et sa floraison prolongée. C'est une plante très mellifère.

 


Le lamier tacheté (Lamium maculatum) peut atteindre 80 cm et possède de belles fleurs roses en forme de hampe.

 


On trouve encore le lamier à longues fleurs (Lamium longiflorum).

 

 

  "L'ortie puante" (Stachys sylvatica) pousse dans les zones humides en bordure des bois et des chemins, où elle peut atteindre un mètre de hauteur. Son odeur est repoussante, comme son nom l'indique.

 

Stachys sylvatica HD

Ortie puante (Stachys sylvatica)

Planche d'Otto Wilhelm Thomé, extraite de La Flore de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Suisse (1885).

 

 

Le marrube blanc (Marrubium vulgare) ressemble un peu à la mélisse officinale, avec ses feuilles gauffrées ; mais, contrairement à la mélisse, dont l'odeur est citronnée, son parfum est désagréable. Par contre, c'est une plante médicinale de valeur (aux vertus antispasmodiques), un peu délaissée de nos jours.

L'explication en est simple. Autrefois, l'efficacité d'une plante médicinale était estimée en fonction de son goût. On jugeait que, pour agir comme il se doit, un remède devait avoir mauvais goût. Aujourd'hui, on exige au contraire des remèdes insipides, avalés en gélules, sans contact direct avec la plante. Du coup, on n'a pas vraiment conscience de l'avoir absorbée, ce qui peut effectivement nuire à l'efficacité du remède.


 

Parmi les fausses orties, on peut également citer le Galeopsis tetrahit, aussi appelé "ortie royale", "ortie épineuse" ou "herbe de Hongrie". Le galéopsis (dont il existe plusieurs espèces) se rencontre en colonies dans nos montagnes, en situation claire et humide. Ses fleurs, à la corolle rose, comportent un calice doté de pointes piquantes. C'est une bonne plante médicinale. En usage interne, on s'en sert dans les affections respiratoires et urinaires. En usage externe, il sert à soigner l'eczéma et le psoriasis.

 

GALEOPSIS TETRAHITComme on le voit, le nom anglais du Galéopsis est "chanvre-ortie"


 

On trouvera des précisions intéressantes sur les différentes espèces de Galeopsis  dans l'ouvrage Sauvages et médicinales  de Marie-Claude Paume aux éditions Édisud pages 114 à 117. Compétente en phytothérapie, l'auteure est aussi photographe et les illustrations sont de qualité.

 




Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Biodiversité
commenter cet article

commentaires

dr oz and garcinia cambogia 25/03/2014 13:20

Since I am a botany student this was really an informative post to me. I am doing an assignment on plants and this information is really useful to complete it. Thanks a lot for sharing it here with us.

Anny Schneider 03/07/2010 17:18



Ce sont toutes des plantes médicinales fort utiles néanmoins: ex le lamier comme lmajeure source d e silice ou le marrube comme pectoral et tonique amer.


Il manquerait la Galéopside,   très commune dans les terrains vagues(Galeopsis tetrahit).


J'adore vos chroniques .toujours charmantes et instructives , Yves!


Pourriez vosu fair eun epeti rapple sur les composantes majeures de l'ortie dioïque ? Lors d'une confrérence quelqu' un m'a piqué votre livre  Snifff! Merci! Anny Schneider,
 complice herboriste de Nord Amérique






Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact