Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 08:48

 

La moitié des français souffre de mal de dos. Certes, la majorité des lombalgies se traitent bien avec un mélange de reine des prés (fleurs) et de cassis (feuilles), auquel on peut ajouter de l'harpagophytum pour son effet anti-inflammatoire (en gélules ou en teinture mère) en cas de crise aigûes. Mais dans les cas graves (lumbago, sciatique), on peut avoir recours à un traitement de choc pour débloquer la situation : l'urtication.

 

Cela consiste à fouetter la zone douloureuse avec un bouquet d'orties fraîchement cueillies durant 3 à 4 minutes, en renouvelant au besoin l'opération les jours suivants. La sensation de brûlure est cuisante durant une demi-heure, mais les douleurs articulaires disparaîssent ensuite. Ce procédé est utilisé dans le monde entier depuis des temps immémoriaux, en particulier par les amérindiens.

Les légionnaires romains, qui transportaient un paquetage de 45 kg, la pratiquaient régulièrement. Du reste, ils importèrent l'ortie romaine (Urtica pilulifera) en Grande Bretagne où elle subsiste encore par endroit, bien que le climat ne lui convienne pas foncièrement. Ils utilisaient l'urtication pour soigner leurs douleurs articulaires et pour se prémunir du froid.

Attention : Cette technique ne doit jamais être utilisée chez les enfants, qui pourraient en mourir, ni chez les femmes enceintes, ce qui pourrait provoquer un avortement.

 

Cependant, il faut reconnaître que ce remède de choc n'est nécessaire que parcequ'il y a eu déminéralisation, du fait d'une alimentation apauvrie  impliquant un amincissement des disques intervertébraux.

J'ai connu un paysan qui, durant sa jeunesse, transportait sur une échelle ( ! ) des sacs de farine de 100 kg. Plus personne n'est capable d'accomplir une telle performance, ni n'accepterait de prendre de tels risques. Mais, à l'évidence, nous n'avons plus la même résistance que les anciens, du fait d'une alimentation dénaturée. La solution : prendre régulièrement de la tisane d'ortie. Pour ma part, je vois bien la différence lorsque je n'en ai pas pris depuis quelque temps.

 

L'efficacité de l'urtication a été confirmée scientifiquement par plusieurs études britanniques récentes, dont une de l'université de Plymouth.

Par ailleurs, le site de la fondation américaine de l'arthrite : Arthritis today donne le témoignage intéressant d'un certain James, âgé de 55 ans link

Souffrant de sévères douleurs lombaires et cervicales, celui-ci connaissait un naturopathe qui souhaitait l'utiliser pour une expérience d'urtication. James, qui ne croyait absolument pas à la médecine par les plantes, accepta par défi, croyant infirmer les affirmations de son ami. L'expérience fut atrocement douloureuse, en particulier dans les minutes suivant la flagellation. Mais une demi-heure plus tard, les rougeurs avaient disparu et la lombalgie chronique s'était envolée, de même que les douleurs cervicales. Le soulagement devait persister pendant une semaine, faisant oublier la sévérité du traitement.

L'explication scientifique de l'efficacité de l'urtication viendrait de l'histamine contenue dans les poils urticants. Elle provoque la sensation de démangeaison, mais aussi un élargissement des capillaires locaux, permettant au système sanguin de mieux irriguer et réparer la zone malade.

 

L'urtication est aussi utilisée par les adeptes du sado-masochisme en flagellation sur les parties génitales. Les Romains en étaient friands dans leurs débauches, procédé remis à la mode libertine par le Marquis de Sade.

 

En résumé, cette pratique est à réserver aux atteintes sévères, mais permet une rémission providentielle des douleurs articulaires. En somme, ce n'est pas la panacée, mais ça permet de remettre un homme (ou une femme) sur pied rapidement.


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Phytothérapie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact