Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 11:21

 

Il y a quelques temps, je posais la question suivante à Kiwa Rose, herboriste américaine ayant particulièrement étudié l'ortie :

 

Tu as écrit : " La graine (d'ortie) est beaucoup moins rafraîchissante et asséchante (que la feuille) ". Crois-tu réellement que la feuille d'ortie soit rafraîchissante ? Comment expliques-tu alors que la feuille d'ortie était traditionnellement utilisée comme aliment et comme plante médicinale dans le nord de l'Europe, plus que dans le sud ?

 

Voici sa réponse :

 

" Oui, énergétiquement, je crois que la feuille d'ortie est rafraîchissante (bien que Culpepper et quelques herboristes influencés par Galien l'aient classée comme chaude, à cause de ses poils urticants, je pense) propriété inhérente à sa nature fortement minéralisée. De nombreuses plantes sauvages comestibles sont rafraîchissantes, véritablement, et sont utilisées traditionnellement comme "nettoyeuses de sang" ou plantes altératives, pour un usage printanier, après un long hiver avec peu de nourriture fraîche. Les populations du nord de l'Europe utilisent beaucoup d'aliments/médecines rafraîchissants. J'imagine que cela est dû à la brièveté de la belle saison ; ils récoltaient et utilisaient ce qui était prolifique et disponible. De la même manière, il y a de nombreuses plantes échauffantes qui sont utilisées fréquemment en Europe méridionale... Le thym et le romarin sont tous deux certainement échauffants, et cependant utilisés sous les climats chauds comme remèdes et comme aliment... De façon plus importante, ce sont des plantes à effet diaphorétique [sudorifique] diffus, qui maintiennent la circulation et aident le corps à auto-réguler sa température, tout comme le piment de Cayenne. De même, l'ortie est rafraîchissante ; elle est également nourrissante et reconstituante, ce qui est très important après un long hiver ".

 

Je serai intéressé d'avoir sur ce sujet l'avis d'Anny Schneider, de François Couplan ... ou de toute autre personne qui bénéficie d'une bonne expérience de l'ortie en tant que plante alimentaire ou médicinale.


_______


 

Voici la réponse de François Couplan, qui parle en tant qu'ethnobotaniste :

 

" Personnellement, je n'utilise pas l'ortie en tant que "plante médicinale", mais en tant qu'aliment pour le corps ou l'esprit, gardant en tête l'aphorisme d'Hippocrate " Que ton aliment soit ton médicament ".

 

" L'ortie se montre "équilibrante", plus que "rafraîchissante" ou "réchauffante", ce qui n'est pas la moindre de ses vertus. Elle apporte en effet à l'organisme tous les éléments dont il a besoin, sans l'influencer par la présence d'une essence aromatique, ni se montrer excessivement aqueuse ".

 

" Quant'à sa présence au nord plus qu'au sud, elle s'explique simplement par le fait que l'ortie dioïque,  Urtica dioïca, rare en région méditerranéenne, est à la fois meilleure, plus facilement utilisable et plus fréquente que les diverses espèces méridionales U. atrovirens, membranacea, pilulifera etc ".

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Phytothérapie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact