Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 15:17

 

La première anecdote - touchante - est de Nicolas Potdevin, producteur ardenneais spécialisé en plats préparés à base d'ortie. Elle est tirée du fascicule sur l'ortie qu'il a sorti en 2009 (aux éditions du coq à l'âne - Reims) :


Ma fille de 6 ans, grande mangeuse d'orties, a chuté, alors qu'elle était en short et en petit maillot, dans un massif d'orties. Devant ses pleurs et ses hauts cris, son grand frère lui lança " Arrête de pleurer, t'es une amie de l'ortie ou quoi ? "

Ce à quoi, sa soeur lui rétorqua en reniflant : " Bien sûr que je suis une amie de l'ortie, mais ça fait mal quand même ! "


Moralité, être un(e) ami(e) de l'ortie, c'est aussi savoir en accepter les désagréments. Nous vivons dans un monde de dualité, mais dans la réalité, le meilleur et le pire se cotoient souvent. C'est comme un arbre immense dont les feuilles caressent les nuages, tandis que ses racines plongent dans les profondeurs de la terre où grouillent des bêtes repoussantes.


 _______

 

 

Jean-Claude Chevalard, producteur et spécialiste des extraits végétaux à base de plante - dont l'ortie - raconte une anecdote savoureuse, qui illustre les extraordinnaires propriétés que confère la consommation d'ortie. L'histoire se passe en 2009 dans une exploitation agricole angevine. Un éleveur le consulte pour savoir comment faire profiter ses génisses des 5 ha d'orties qu'il a à sa disposition. On lui dit de faucher ses orties progressivement et de les donner à manger au bétail après les avoir laissé faner une journée. Mais l'éleveur ne suit pas le conseil et fauche la totalité de son champ d'orties en une seule fois. Résultat : ses génisses se gavent d'ortie tant et si bien qu'elles acquirèent une forme étonnante, sautant par dessus les barrières. N'ayant pas de chien-berger et ne pouvant courir après ses génisses survitaminées, l'éleveur dût attendre 6 semaines avant de pouvoir rassembler ses bêtes...

Bien des sportifs devraient s'inspirer de cet exemple, au lieu de se doper avec des produits illicites et dangereux.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans Humour
commenter cet article

commentaires

John Nylod 01/11/2016 23:22

Les sportifs qui se dope avec "des produits illicites et dangereux"
Les plantes aussi peuvent ette dangeureuse, ne serait-ce que pour l'incertitude du dosage (exemple : le café contient de la cafeine. Mais combien ? Ca varie selon la graine ). C'est pas parce que c'est illicite que c'est dangereux ! C'est l'usage qu'on en fait qui est dangereux ! Conseiller a un sportif de se doper avec une plante qui n'a pas subit d'approbation de la medicine en se basant sur un faut divers (=rumeur) est stupide et dangeureux.

Présentation

  • : URTICAMANIA
  • URTICAMANIA
  • : LES VERTUS DE L'ORTIE Tribune libre concernant l'ortie sous tous ses aspects : histoire, environnement, alimentation, santé, informations pratiques...
  • Contact